Sortie en DVD, BluRay et VOD du western crépusculaire Le dernier face à face le 4 juillet 2018

Le dernier face à face, film de Sergio Sollima, Copyright Wild Side

Sortie en DVD, BluRay et VOD du western crépusculaire Le dernier face à face le 4 juillet 2018

La fin des années 60 représente un nouvel âge d’or pour le western, mais cette fois-ci de ce côté de l’Atlantique. Alors que l’aura des grands héros américains de l’ouest américain commence à décliner auprès d’un public qui est passé à autre chose, de jeunes réalisateurs italiens renouvellent le genre avec des héros fatigués et ambigus. Sergio Leone évidemment est la tête de proue de ce mouvement avec notamment sa célébrissime trilogie du dollar mais Sergio Sollima se fait également un nom avec Colorado et Le dernier face à face. Ce dernier ressort en édition prestige, en HD dans une édition riche et complète à découvrir pour un vrai moment de dépaysement. L’ouest américain y est montré dans toute son ambiguité.

Une amitié ambiguë

Il n’existe pas d’homme irremplaçable… Tout être humain a le droit de choisir le rôle qu’il souhaite jouer dans l’Histoire… En 1967, Sergio Sollima réalise le second volet de sa trilogie culte aux accents ouest-américains qu’il co-écrit avec Sergio Donati (Il était une fois dans l’Ouest). Le film narre la rencontre entre Solomon Bennet, un bandit de grands chemins interprété par l’acteur fétiche du réalisateur Tomás Milián aux faux airs de justicier inconnu dans V pour Vendetta (inspiration?) et un professeur honnête mais malade. Mené à la potence, le bandit s’échappe avec l’aide involontaire de ce professeur interprété par le grand Gian Maria Volontè. Entre deux personnages que tout oppose se nouent une amitié et un respect mutuel qui va mener le second sur les chemins de la violence que connait très bien le premier. La frontière entre le bien et le mal est volontairement floue dans un western qui donne une place centrale à des marginaux épris de liberté mais pourchassés par les représentants zélés et violents de la société américaine. L’ouest est représenté comme un endroit impitoyable où la force fait plus souvent la loi que la justice. Des élans humanistes font naitre des sentiments amoureux sans cesse contrecarrés par la réalité du terrain, dure et aride. La bande originale est évidemment l’oeuvre d’Ennio Morricone avec un thème qui este incrusté dans l’esprit pour longtemps. Les DVD et BluRay contiennent un entretien avec Jean-François Giré, spécialiste du western européen ainsi qu’un livret exclusif de 60 pages, écrit par Alain Petit et illustré de photos d’archives rares.
Le dernier face à face n’est pas le western spaghetti le plus connu mais il mérite un visionnaire pour une découverte surprenante. Loin du manichéisme habituel qui oppose souvent un justicier inébranlable à des bandits sans pitié, le film montre au contraire toute l’ambiguïté de personnages tiraillés entre l’argent et l’honneur, les sentiments et l’ambition. Des scènes coupées dans la version de 1967 ont été inclues de nouveau pour un western qui offre une vision différente de ce que pouvait être l’ouest américain à l’époque du fil télégraphique et de la diligence.

SYNOPSIS ET INFOS

Le dernier face à face
Le dernier face à face

Brad Fletcher est un honnête homme qui déménage au Texas, au calme, afin de se remettre de ses problèmes de santé. Sur le chemin, il se fait prendre en otage par un hors-la-loi blessé. Brad, le voyant mal en point, va malgré tout le secourir et le soigner. Une fois remis sur pied, le bandit lui laisse la vie sauve et l’invite à parcourir l’Ouest américain comme un bandit. Brad accepte…

Sortie DVD : le 4 juillet 2018
Durée : 01h48
Réalisateur : Sergio Sollima
Avec : Tomás Milián, Gian Maria Volonte, William Berger
Genre : voir fiche allociné
Prix : 24,99 € (DVD)
Acheter : sur Amazon

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here