Le film de Mikhaïl Kalatozov a gagné un statut mythique au fil des décennies. Beaucoup en parlent, peu l’ont vu, mais sa ressortie en édition Combo DVD – Blu Ray pourrait donner l’envie à tous les cinéphiles de France de découvrir ce monument cinématographique sur fond de révolution cubaine. L’accession au pouvoir de la clique de Fidel Castro en 1959 a marqué un tournant dans l’histoire du monde, faisant accéder de manière étonnante le peuple cubain au pouvoir et fuir les capitaux américains hors de l’île. Le noir et blanc est classieux, les 4 histoires distinctes sont entrecoupées par la voix envoûtante de Raquel Revuelta personnifiant Cuba. Un vrai chef d’oeuvre de l’histoire du cinéma.

Une édition parfaite pour découvrir ce chef d’oeuvre

Vous ne rêvez pas, c’est bien un réalisateur soviétique, Mikhaïl Kalatozov, qui a réalisé ce film en 1964. Film de propagande pour certains, plongée dans l’esprit d’un peuple décidé à recouvrer sa liberté pour d’autres, Soy Cuba a été réalisé par le metteur en scène de l’autre chef d’oeuvre Quand passent les cigognes, palme d’or 1958 avec notamment Sergueï Ouroussevski à la direction de la photographie et Evgueni Evtouchenko au scénario. La célébration de la révolution cubaine est agrémentée de mouvements de caméra révolutionnaires, parfois même surréalistes, comme cette scène où une caméra part du toit d’un hôtel de luxe jusqu’au fond de la piscine en un long plan séquence non coupé. La lumière incandescente figure la chaleur harassante du pays et les nombreux plans séquences impressionnent par leur virtuosité. Soy Cuba est un vrai tour de force technique pour une glorification sans fard du peuple cubain, de sa culture sensuelle et de son énergie. Le film montre les graines d’une révolution toute droit sortie d’un élan irrépressible d’un peuple bafoué. La lutte farouche contre le régime de Batista prend toute la place avec des aspirations issues d’une frustration insupportable envers des américains considérés comme des occupants injustes et profiteurs.

De manière incompréhensible, le film a été censuré par les gouvernements soviétique et cubain, expliquant la difficulté pour trouver le film pendant longtemps. C’est le moment de redécouvrir Soy Cuba remis au gout du jour avec le soutien des éminents réalisateurs Martin Scorsese et Francis Ford Coppola au début des années 90 pour une vraie expérience de cinéma, démesurée, lyrique et baroque.

Bonus:
L’édition vidéo comporte les bonus suivants (à part l’interview de Martin Scorsese) inédits et tous disponibles en version DVD et en version Blu ray.
– Soy Cuba : le Mammouth sibérien de Vicente Ferraz (Brésil – 2004) : documentaire sur le film (90 min)
– Interview de Martin Scorsese (2003) (27 min)
– “Kalatozov, le cinéaste” (20 min), “Kalatozov et Ouroussevski, un duo artistique” (16 min), “Le contexte historique” (18 min) et “La réception du film” (12 min), par François Albera, historien du cinéma
– Analyse de séquence par Eugénie Zvonkine, enseignant-chercheur en cinéma (30 min)
– Entretien avec Claire Mathon, directrice de la photographie (20 min)
– Le film vu par Hicham Lasri, cinéaste marocain (6 min)
– Livret : lettres envoyées par Sergueï Ouroussevski (directeur de la photographie) à sa femme pendant les repérages pour le tournage de Soy Cuba (80 pages) (DISPONIBLE EN PDF sur demande)

Synopsis: La Havane, 1958. Cuba n’est qu’un vaste terrain de jeux pour riches américains et propriétaires terriens sans scrupules. C’est le règne de la corruption, de l’argent, de la luxure. Paysans et étudiants partisans de Fidel Castro se regroupent pour organiser la lutte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici