SpyGames, tome 1 : une BD de Jean-David Morvan et Jung-Gi Kim (Glénat)

SPY GAMES T01[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 23 avril 2014

Auteur : Jean-David Morvan  (Scénario) et Jung-Gi Kim (Dessin)

Prix : 13,90 € (48 pages)

SpyGames est une nouvelle série du prolifique scénariste Jean-David Morvan (Zorn et Dirna, Nomad, Sillage) qui collabore ici avec Jung-Gi Kim (Funny Funny, T.L.T,), dessinateur coréen dans un récit d’action explosif en plein coeur de Hong Kong où des équipes de soldats d’élite se donnent rendez-vous pour s’affronter en vue de remporter le grand prix : des secrets d’Etats à foison.

Résumé de l’éditeur :

De nos jours, Ka Lei Ng, commissaire chinois de Hong Kong rompu aux arts martiaux, reçoit un appel concernant des coups de feu dans un appartement. Arrivé sur place, il découvre, outre des cadavres, un homme et une femme encagoulés qui s’enfuient aussitôt. Plus tard, c’est l’appartement entier qui est réduit en cendres, éliminant toutes les preuves. Le commissaire comprend alors qu’il a affaire à de véritables professionnels… Car en réalité, Hong Kong est cette année le théâtre d’une compétition extraordinaire : le « Kontest », sorte de Jeux olympiques des barbouzes. De redoutables agents secrets s’y affrontent à travers des épreuves spécifiques, avec à la clé les secrets d’État des pays participants. Mais cette fois-ci, la donne a changé. Une équipe de francs-tireurs internationaux, ne travaillant que pour eux-mêmes, a décidé d’entrer en jeu, éliminant dès les qualifications les joueurs américains !

213163_pla

Jean-David Morvan propose dans SpyGames un récit d’action ultra musclé où les explosions ponctuent les pages et les débris de verre couvrent à peine les corps des victimes qui s’y amoncellent. Une véritable pluie d’hémoglobine et de violence imaginée dans le cadre d’un jeu quelque peu pervers entre nations où l’équipe gagnante remporte les secrets d’Etats des autres participants. Une sorte de Hunger Games des armées. Dans ce premier album, DissidentsJean-David Morvan pose ainsi les bases de son histoire en laissant une large place au divertissement par des scènes d’action spectaculaires où le dessin de Jung-Gi Kim se révèle comme celui d’un illustrateur talentueux, avec un savoir faire et une patte uniques.

Son trait est très dense, ses planches chargées de détails, en étant tout à la fois toujours dans une dynamique du mouvement, où la fluidité est au premier plan. Les cascades sont parfois même “séquencées” dans une même vignette, ce qui traduit la grande part de créativité et la pertinence de son auteur.

SpyGames est comme une grenade dégoupillée : on tient très fort cette BD d’action entre nos doigts en sachant bien que ça peut “péter” à tout moment. Un bon divertissement.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here