The Leftovers, le troisième côté du miroir aux éditions Playlist Society

The Leftovers, le troisième côté du miroir, Playlist Society

La série The Leftovers n’a duré que 3 saisons entre 2014 et 2017 mais a suffisamment marqué son audience qu’il était d’en faire une analyse en profondeur. Sarah Hatchuel et Pacôme Thiellement se sont mis à la tâche aux éditions Playlist Society pour multiplier les analyses et les explications à l’aide de digressions savantes et de focus judicieux. C’est tout un monde qui ressurgit, sous un angle nouveau par la grâce d’une écriture pertinente pages après pages.

The Leftovers et Lost, même combat?

Ceux qui ont vu Lost le savent bien, impossible de décrocher à n’importe quel moment des différentes saisons sans chercher à savoir quel est le pot aux roses, au risque d’être déçu. Car la fin de cette série en a déçu certains autant qu’elle en a ravi d’autres. Il fallait bien que The Leftovers apparaissent en 2014 avec le même showrunner à la barre, Damon Lindelof pour consoler tout le monde. Vous en avez fait des cauchemars, vous demandant le pourquoi du comment, Playlist Society vous propose de vous replonger dans cet univers pas si distopique que ça où 2% de la population mondiale a disparu ce fameux 14 octobre 2011 au même instant. L’ouvrage dissèque les comportements de ceux qui restent, entre regrets, doutes, affliction et réactions outragées. Car ceux qui restent font bien comme ils peuvent pour faire face à l’impensable. Les deux auteurs mélangent leurs analyses croisées pour multiplier les pistes d’analyses concernant plus souvent la vie 3 ans après la tragédie plutôt que sur l’évènement lui-même. Car la portée autant symbolique que métaphorique de la disparition renvoie directement à notre monde actuel, où tout le monde se croit immortel et où l’humanité n’a jamais parue plus fragile face aux drames qui se préparent.

Ecriture fine et ciselée, sens de la synthèse éprouvé, Playlist Society reste fidèle à sa ligne éditoriale, ne multipliant pas inutilement les pages et préférant aller à l’essentiel sans fioritures aucunes. Un plaisir à lire, une fois de plus.

Infos de l’éditeur :

Inspirée du roman de Tom Perrotta, The Leftovers (2014-2017) est la série héritière de Lost (2004-2010) : les deux œuvres partagent le même showrunner, Damon Lindelof, et peuvent être vues comme les deux faces d’un même disque. Si Lost suivait le destin de disparus après le crash d’un avion, The Leftovers se consacre à ceux qui sont restés derrière à la suite d’un événement singulier et inexpliqué : la disparition soudaine, le 14 octobre 2011, de 2 % de la population humaine.

Au sein d’un monde hanté par le doute, le mystère et l’ambiguïté, la série présente des personnages qui pensent parfois avoir compris le sens de leur vie, à tort. Les spectateurs, eux, sont emmenés sur un très grand nombre de fausses pistes, alors que l’évidence est sous leurs yeux. The Leftovers met en scène non seulement la fin de l’humanité, mais surtout le déni des êtres humains devant l’extinction du vivant, dont ils sont eux-mêmes responsables. Dans notre monde en crise, The Leftovers, le troisième côté du miroir interroge la capacité de la fiction à résoudre les maux des humains et à les aider dans les combats à venir.

Date de parution : 14 octobre 2019
Auteur : Sarah Hatchuel et Pacôme Thiellement
Editeur : Playlist Society
Prix : 14 € (160 pages)

Note
Originalité
Qualité de l'écriture
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here