The Velvet Underground Extravaganza, une exposition qui fera date à la Philharmonie de Paris

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

The Velvet Underground Extravaganza, Philharmonie de Paris

The Velvet Underground Extravaganza, une exposition qui fera date à la Philharmonie de Paris

Le Velvet Underground s’invite dans l’écrin flamboyant de la Philharmonie de Paris pour un grand moment de magie noire. L’exposition The Velvet Underground Extravaganza ultra documentée ravira autant les fans hardcore que les béotiens désireux de découvrir le Velvet. La musique omniprésente se fait entendre de tous côtés et c’est toute une époque qui est ressuscitée. Après l’inoubliable exposition consacrée à David Bowie, la Philharmonie transforme l’essai avec panache et confirme sa place centrale sur la scène culturelle parisienne.

C’est moins les secrets d’un groupe mythique qui sont exhumés qu’une époque entière qui renait de ses cendres. Le New York de la fin des années 60 est à la pointe de l’avant-garde et Andy Warhol en est le pape incontesté. Lorsqu’il croise le chemin d’un jeune groupe sur la scène du Max’s Kansas City, le destin de Lou Reed, John Cale, Sterling Morrison et Mo Tucker est scellé à tout jamais. Ils deviendront le Velvet Underground d’après le nom d’un ouvrage traitant de sado masochisme. La réputation sulfureuse du groupe est entretenue par les caractères bien trempés de ses deux sentinelles antagonistes. Musicien expérimental d’origine galloise, John Cale dote le son du groupe d’envolées freak out détonnantes. Juif new yorkais issu de la classe moyenne, Lou Reed a subi des séances d’électrochocs pour soigner ses penchants homosexuels naissants. L’union de ces deux esprits tourmentés participe à l’ambiance déjantée de la Factory de Warhol. Aux côtés d’autres membres illustres comme Gérard Malanga ou Edie Sedgwick, le Velvet Underground accouche d’un premier album rentré dans la légende.

Difficile de ne pas clamer haut et fort que The Velvet Underground Extravaganza est l’exposition la plus hot du moment

The Velvet Underground & Nico est devenu un album culte par la grâce d’une postérité reconnaissante. Venus in Furs, Héroïn ou I’ll be your Mirror sont autant de compositions perturbantes, véritables diamants bruts à la composition indéchiffrable. Le parcours de l’exposition multiplie les focus sur les membres du groupe et de la Factory. Lorsque Warhol décide d’adjoindre la chanteuse d’origine allemande Nico aux 4 musiciens, une alchimie atypique se met en place. La voix froide de la beauté blonde participe à l’aura de mystère d’un groupe à l’origine de milliers de vocations musicales. Echec commercial complet, la légende attribue à l’album à la banane la création de milliers de groupes. Des centaines de photos illustrent une époque bénie de la culture underground, à la croisée de tous les possibles. Moment magique de l’exposition, cet intérieur de cabane pavé de lits permet d’écouter allongé la musique ensorcelante du groupe et de visionner comme dans un trip hallucinogène les images d’archives.

Si l’exposition est resserrée, il est possible de s’y perdre pendant de longues heures. Une anecdote oubliée par ci, une photo mal observée par là, une irrépressible attraction donne envie d’incessamment revenir sur ses pas pour scruter plus attentivement chacun de ces éléments. Difficile de ne pas clamer haut et fort que The Velvet Underground Extravaganza est l’exposition la plus hot du moment!

Dates : du 30 mars au 31 aout 2016
Lieu : Philharmonie de Paris
Entrée : 10 €

Note
Originalité
Plaisir de la visite
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here