Thomas Guerlet aime à dire qu’il s’est abreuvé à la source d’illustres ainés comme Serge Gainsbourg, King Krule, Chet Baker et les Strokes pour un côté plus rock. Il multiplie les casquettes, écriture, composition, production et chant seul en anglais et en français. Il recherche l’émotion comme l’a montré son single The Derailer avec des inspirations louchant du côté de la musique urbaine avec des harmonies à la fois jazz, pop et indie. Il revient avec une reprise de Barbara chantée en duo avec la talentueuse Miki Duplay pour un Dis quand reviendras-tu porté par une belle rythmique et une mélancolie à fleur de peau que l’entrelacement des 2 voix porte à merveille.

Un artiste iconoclaste

Thomas Guerlet se distingue d’abord par sa belle voix de crooner. Parti vivre en Angleterre à l’âge de 14 ans pour vivre une vie à la Harry Potter avec pensionnat, uniforme, presbytère et cravate, il y a pris goût, surtout pour les costumes. Nouveau départ à 17 ans pour Liverpool pour s’inscrire avec succès à l’école de musique créée par Sir Paul McCartney et vivre une vie de musique. Il y perfectionne son art du mix et du live avec des concerts hebdomadaires dans les pubs du coin. Après 7 années passées outre-manche, retour à Paris avec un projet sold-out La Boule Noire en mai 2019. Ses chansons parlent de nostalgie et du temps qui passe irrémédiablement, comme on peut l’entendre dans ses 2 premiers singles How Strange et Crystal Clear. Si les chansons sont travaillées en solitaire, l’artiste s’entoure de gens reconnus dans le milieu, comme l’a montré le mix d’How Strange par Ash Workman, fidèle collaborateur notamment de Christine and The Queens, Baxter Dury et Metronomy. Sa collaboration avec son ami de toujours Lewis Of Man lui est également d’une précieuse aide pour la composition. Pour cette reprise de Barbara, Thomas Guerlet s’est adjoint la voix de Miki Duplay pour un duo tout en sensualité et en mélancolie. Grandie à Luxembourg et détentrice d’une formation de piano classique au Conservatoire
de la ville du Luxembourg, elle a étudié le cinéma à Royal Holloway University of London dès l’âge de 17 ans. Sa rencontre avec des musiciens lui a permis de monter un groupe pour finalement enregistrer ses propres morceaux dans des chambres étudiantes transformées en home studios. A 21 ans, elle est partie seule en Corée pendant 6 mois pour enfin apprendre la langue de sa mère. Maintenant elle tourne ses propres clips et vit à Paris. Le clip de Dis, quand reviendras-tu reprend un concept éprouvé au cinéma, notamment dans le film Les lois de l’attraction pour deux déroulés de vie en parallèle et une rencontre finale… surprenante, tout à fait en adéquation avec la belle musicalité des paroles de Barbara et le mélange de 2 voix qui se tournent autour sans jamais se toucher. C’est beau, c’est frais, c’est tout à fait de saison, ça donne envie d’aller profiter de l’air de temps en terrasse…

Cette reprise de Barbara est une très belle surprise au charme certain, à découvrir le vendredi 9 juillet pour deux artistes qui pourraient bien décoller très prochainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici