373884

Timbuktu

Le film,Timbuktu, de Abderrahmane Sissako n’a pas été tourné à Tombouctou, pour des raisons de sécurité, mais en Mauritanie, sous très haute sécurité. C’est un film d’actualité, hélas, qui nous renvoie des images très dures, voire insupportables. Mais c’est aussi un cri de révolte lancé à la face du Monde par l’excellent  réalisateur.

Date de sortie : 10 décembre 2014

Durée : 1h37

Synopsis du film Timbuktu :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane  mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques.
Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s’en est pris à GPS, sa vache préférée.
Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…

516046.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Timbuktu

Timbuktu avait concouru au Festival de Cannes 2014 mais était reparti bredouille. Cela peut paraître invraisemblable tellement ce film est un cri de vérité, un cri de rage, un cri de révolte contre les djihadistes.

Le film de Abderrahmane Sissako n’a pas été tourné à Tombouctou, pour des raisons de sécurité, mais en Mauritanie, sous très haute sécurité. On y découvre des paysages d’une incroyable beauté alors que les habitants vivent traqués, comme des bêtes, la peur au ventre. A moins de passer pour une folle, une sorte de sorcière avec un coq sur l’épaule, peu d’habitants osent affronter le regard des djihadistes, regard au risque mortel. Sauf certaines femmes qui ont le courage de les affronter droit dans les yeux… Au péril de leur vie.

Le film Timbuktu met l’accent sur la prise de pouvoir absurde des djihadistes, dans un village perdu dans le désert. Pas de musique, pas de cigarette, des voiles, des gants et des chaussettes pour les femmes… Tout y est interdit. La bêtise du sentiment de toute-puissance, accompagné de violences extrêmes.

La barbarie. Au nom d’Allah ! Mais ils croient tous en Allah ! Le film montre bien cette religion aux deux visages : celui de l’amour et celui de la haine. Toujours au nom d’Allah ! L’absurdité. On n’apprend rien sur le djihad, mais on voit leurs actes barbares.

519327.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Timbuktu

On peut regretter la fin du film qui met l’accent sur la violence de Kidane. Un accident stupide se produit, une mort involontaire et un procès vite bâclé. Mais bien évidemment cet homme n’est pas djihadiste. Les djihadistes, eux, ont tous les droits…

Aucune récompense à Cannes mais heureusement ce film vient d’être sélectionné pour les Oscars 2015 dans la catégorie « Meilleur film en langue étrangère ». C’est déjà une très belle victoire.

Toujours est-il que le réalisateur n’a pas eu peur de dévoiler ce que vivent les locaux sur place, à Tombouctou, tous otages des djihadistes. Au Monde entier. Pour stopper l’indifférence générale qui règne à ce jour.

De nombreuses scènes vont rester gravées dans nos mémoires, comme elles ont hanté Abderrahmane Sissako de nombreuses années. Il a effectivement été témoin de la mort d’un jeune couple lapidé, au Mali, en 2012. Sans rien pouvoir faire. Et sans aucune réaction au niveau des médias. Et c’est ce cri de révolte qu’il nous insuffle aujourd’hui !

Film, hélas, d’actualité, film très dur avec des images volontairement choquantes.

Timbuktu est un film à voir, assurément.

Bande annonce du film Timbuktu

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

3 Commentaires

  1. J’ai vu le film timbuctu avec plaisir et j’aimerais contacter le réalisateur de ce film pour l’adaptation de mon livre à un film de science fiction. A défaut de ne pas pouvoir vous envoyer un extrait en pièce joint, vous pouvez trouver l’extrait du livre sur le site de l’éditeur (www.edilivre.com) le titre est: le retour des empires.
    Mercie pour une prompte réponse
    A Danso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici