Un album doux comme une étreinte avec Indéfiniment de Yara Lapidus

Yara Lapidus, Indéfiniment
Yara Lapidus, Indéfiniment

Un album doux comme une étreinte avec Indéfiniment de Yara Lapidus

Dès le premier morceau Depuis Toi, l’album de Yara Lapidus dévoile une surprenante fragilité. Entre instruments de musique arabe, petit filet de voix fragile et poésie délicate, la chanteuse et ancienne créatrice de mode envoute l’auditeur. Loin des chanteuses à voix R&B plus ou moins bienheureuses qui hantent actuellement les ondes, Yara Lapidus fait le choix d’une intimité troublante en susurrant des paroles empreintes de mélancolie, ce que confirme le second morceau Indéfiniment. Certains se rappelleront de Keren Ann époque La Disparition ou de Françoise Hardy, il y a de ça. Le timbre de voix prend le pas sur la performance vocale pour une sensibilité à fleur de peau.

Un album magique

Originaire du Liban, Yara Lapidus a sorti un premier album intitulé Yara en 2009. C’est en rencontrant  en 2012 le compositeur de chansons et de musiques de films (Le Patient anglais, Cold Mountain, Juste la fin du mondeGabriel Yared qu’elle a pu affirmer son univers musical. Il lui a composé des chansons qui parlent majoritairement d’amour dans des chansons plus douces que passionnées, plus sensibles qu’extatiques. L’enregistrement a eu lieu aux mythiques studios Abbey Road en compagnie de 43 musiciens. L’écriture des 11 chansons de l’album par Yara Lapidus a révélé un gout pour l’authenticité en même temps que pour la simplicité. La troisième chanson Saudade de Vocé ressemble à une déclaration d’amour touchante et toute en émotion. Le grain de voix de la chanteuse révèle son influence méditerranéenne natale, ce que confirme le 4e morceau Ilalabad chanté en arabe et en français. Les incursions dans une musique plus pop comme dans le 5e morceau No no no no ne t’en fais pas laisse un peu perplexe mais le 6e Ca sert à rien rassure, la douce voix est de retour et la délicatesse prédomine. Deux années d’écriture ont été nécessaires pour tisser une toile avant l’enregistrement à Londres. L’impression d’un joyau sonore prédomine avec une langueur palpable qui imprègne la plupart des compositions. Le 7e morceau Loin très loin le confirme, la douleur de la séparation et la peur du vide émeuvent l’auditeur. La chanteuse parle-t-elle d’une expérience personnelle douloureuse ou de son pays meurtri par la guerre? Le plus doux des rêves semble voler dans le ciel, porté très haut par une voix gracile et enchantée. Un matin sans toi ressemble à une ritournelle presque sixties époque Michel Legrand et vingt-quatre heures creuse le sillon de la mélancolie. Il faut attendre le morceau final Encor Encor pour entendre la voix de Gabriel Yared dans un duo tout en subtilité. La chanteuse et le compositeur mêlent leurs voix dans une apothéose qui conclut magnifiquement l’album.
La voix de Yara Lapidus est magnifiquement exprimée par des accompagnements fragiles qui la subliment sans jamais l’engloutir. Douceur et mélancolie pénètrent les 11 compositions de l’album pour un moment de magie sonore à découvrir!

Depuis toi est un titre de l’album de Yara Lapidus, Indéfiniment, produit par Yara Music, édition Deva Music

Note
Qualité des compositions
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here