Un beau conte doux amer avec Un enfant comme ça aux éditions La Boîte à Bulles.

Un enfant comme àa, Antoine Bréda, La Boîte à Bulles

La Boîte à Bulles propose une belle évocation de la différence dans une société hyper standardisée. Le petit Charles est jugé dès le départ pour des raisons qui peuvent paraitre parfaitement arbitraires. Avec des dessins ressemblant à ceux d’un enfant, Antoine Bréda raconte une histoire faite de douceurs et de contraintes avec un antihéros à la sensibilité exacerbée et qui continue son chemin envers et contre tout simplement parce qu’il voit les choses à sa façon. Une lecture pleine d’empathie qui appelle à se poser la question de son propre regard sur les autres.

Un conte moderne

Le personnage principal pourrait être chacun de nous. Dessiné par Antoine Bréda sans vraie caractéristique physique différenciante, il porte dans son enfance des curieuses lunettes à cordons qui semblent le ranger dans une case. Une case que ses parents vont contribuer à pérenniser, à leur corps défendant, par peur de se singulariser. Le résultat d’un test à l’école confirme cette différence qui la suivra toute sa vie, comme enfant mais aussi comme adulte. L’auteur apporte une ouverture avec l’arrivée du petit Julien, enfant qui ressemble étrangement à son père, jusqu’à interroger l’épouse déjà un peu inquiète. La BD se lit vraiment comme un conte, avec un arrière plan social d’une très forte actualité, laissant penser qu’une majorité d’individus est devenue détachée de ses semblables mais qu’il subsiste cependant, et heureusement, des gens ouverts, sans œillères et sans préjugés. Les dessins épurés peuvent paraitre simplistes mais collent très exactement au ton choisi par l’auteur. Pas d’artifices, une linéarité bienvenue et un héros qui émeut par son absence de malice, ce que la relation entière entre lui et son fils exprime pleinement. Car à deux, ils sont plus forts que les autres.

Un enfant comme ça interroge finalement sur l’enfant qu’il reste en chacun de nous. L’immédiateté des bulles change des effets stylisés habituels dans les bds d’aujourd’hui. Une BD comme un retour aux sources, ou un retour en enfance à la lecture qui interroge sur les niveaux de réalité de notre société.

Charles est un petit garçon différent. Peut-être à cause de ses lunettes à cordon ? Ou alors parce qu’il ne met pas les animaux de la ferme à l’intérieur des barrières ?
Avec un père qui ne comprend pas et une mère apeurée, Charles grandit et devient malgré lui un adulte. Mais même ainsi, Charles est différent. Trop peut-être, puisque malgré tout l’amour qu’il a en lui, personne ne semble vouloir accepter ce curieux mutisme de l’âme. Cette fragilité aveugle et cette délicatesse silencieuse qui l’anime.
L’auteur nous emmène ici dans le quotidien à nu d’un être dénué de malice faisant face à la réalité dans son insidieuse cruauté. La vie telle qu’elle est sans artifice, à travers le regard simplet sans être sot de Charles.
Un portrait qui appelle à la tolérance de l’autre et qui rappelle que malgré nos différences, nous sommes tous des êtres sensibles et que tous nous avons besoin qu’une oreille attentive nous comprenne.
Un livre qui touche, qui bouscule tout en douceur et qui au final, fait du bien !

Date de parution : 7 août 2019
Auteur : Antoine Bréda
Editeur : La Boite à Bulles

Prix: 16 euros

Amazon: Bientôt disponible

Note
Originalité
Dessins
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here