Le film Le Braquage du siècle a fait le 2ème meilleur démarrage de l’histoire du cinéma argentin, preuve de son immense succès public mais aussi critique. Le cerveau du braquage a également participé à la rédaction du scénario, preuve de l’extrême crédibilité d’un scénario au cordeau rempli de rebondissements. La trame du film n’est pas sans rappeler la série espagnole à succès La Casa de Papel avec sa tension permanente et ses personnages tous emplis d’un côté obscur qui se dévoile petit à petit. Le braquage véridique a marqué toute une génération en Amérique Latine, de quoi inspirer un film qui ne cesse de tenir en haleine tout du long.

Un film tendu à l’extrême

Les acteurs principaux du film, Guillermo Francella apparu dans Dans ses yeux en 2009 et Diego Peretti vu dans Le médecin de famille en 2013 portent, littéralement, le film sur leurs épaules. Cette histoire d’un assemblage de truands du dimanche désireux de réussir enfin un coup rocambolesque dans leurs histoires de petites frappes touche les spectateurs avec ces incessants va et vient entre préparation du casse et contraintes personnelles. Le scénario fait entrer dans des psychés qui se mettent toutes au diapason pour enfin réussir un coup d’envergure. Préparation minutieuse, entrainement frénétique, repérages minutieux, rien n’est laissé au hasard pour enfin aboutir au succès qui pourra changer leurs vies. Quand vient le jour J, le film se déroule comme une partie d’échecs entre malfrats et police, avec un négociateur chevronné tout prêt de faire échouer le coup. Il en faut peu pour passer de l’échec retentissant à la réussite fulgurante, le film sait jouer sur la corde raide pour laisser imaginer le pire comme le meilleur à des spectateurs subjugués. Car les caractères sont creusés avec autant d’application que des péripéties incessantes qui rythment le film tout du long. Difficile à croire après coup que l’histoire soit vraie, et pourtant, le braquage a réellement eu lieu, avec autant d’ampleur que ce que le film en montre, chapeau les artistes.

Le braquage du siècle est un vrai film haletant qui devrait emporter une large adhésion parmi le public à sa sortie en salles le 8 septembre. Difficile de faire mieux dans le genre bande de pieds nickelés qui parviennent, pendant un temps du moins, à déjouer les policiers les plus chevronnés.

Synopsis: Argentine, 2006. Un groupe de cambrioleur s’apprête à réaliser un des plus célèbres et des plus ingénieux braquage de l’histoire d’Argentine, celui de la banque Río.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici