Un géant de la musique se dévoile aux éditions Delcourt dans Ravel, un imaginaire musical

Ravel, un imaginaire musical, Delcourt

Si Maurice Ravel est universellement connu grâce à son célébrissime Boléro diffusé encore et encore dans tous les médias du monde, peu de gens peuvent néanmoins se targuer de bien connaitre une existence riche et variée, entre excentricité et rigueur académique. Car le compositeur n’était pas à un paradoxe près, on peut très bien imaginer un individu rigide et monotone, mais on devine moins bien le joyeux luron membre de la confrérie des apaches et près à toutes les acrobaties musicales pour relever des paris osés dans ses compositions. Les auteurs Karol Beffa et Guillaume Métayer rendent un vibrant hommage au musicien sous la plume d’Aleksi Cavaillez dans une BD aussi érudite que documentée.

Ravel, cet inconnu

L’air du Boléro fait penser pour beaucoup à une mélodie répétitive et laborieuse, difficile à discerner et à écouter plus d’une fois. Maurice Ravel explique pourtant que cette composition est une sorte d’aboutissement dans une œuvre qui l’aura vu s’abreuver à toutes les sources. Bach et Mozart comme grandes inspirations, Satie comme parangon, Debussy comme inspiration, le musicien se découvre bien tôt un gout pour la composition plus que pour l’interprétation. Il se dévoile dans cette bande dessinée auprès de son ami Roland Manuel venu le visiter pour lui prendre des nouvelles avant que de devenir son confident. Car Ravel se sait fragile et sa mémoire lui joue des tours, il lui faut se raconter pour révéler anecdotes et secrets qui tomberaient autrement et irrémédiablement dans l’oubli. Les 200 pages de la BD Ravel, un imaginaire musical partent de l’enfance avec de longs apartés sur ses parents avant d’aborder la riche éducation musicale sous les auspices de Fauré, la confession est un long monologue, palpitant et passionnant, où le vieil homme se laisse aller à de surprenantes fantaisies, lui qu’on pourrait imaginer dénué d’humour. Il n’en était pourtant rien, l’homme s’est mêlé aux salons littéraires, il a partagé de longs moments avec d’illustres contemporains et n’a commencé sa vie d’ermite dans sa maison de Monfort L’Amaury qu’à un page respectable loin des projecteurs parisiens.

Les amateurs de musique seront ravis de la présence constante d’une riche atmosphère musicale, les férus de BD apprécieront le foisonnant noir et blanc de l’illustrateur teinté d’ombres mystérieuses. Les anecdotes pullulent et la lecture est un ravissement.

Infos de l’éditeur :

1936. Ravel entreprend de conter son histoire à son fidèle ami et disciple Roland-Manuel. On assiste à la création de Gaspard de la nuit, de Daphnis et Chloé, du Concerto pour la main gauche et du Boléro. Le musicien se lance dans une évocation bigarrée de sa vie, tissée d’amitiés indéfectibles et de fulgurances musicales, où l’on croise Debussy, Fauré, Ida Rubinstein ou Colette.

Date de parution : 21 aout 2019
Auteur : Karol Beffa, Guillaume Métayer, Aleksi Cavaillez
Editeur : Delcourt
Prix : 24 € (200 pages)

Note
Originalité
Dessins
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here