Un joli road trip initiatique avec Take me somewhere nice, un film d’Ena Sendijarević, le 8 juillet dans les salles

Take me somewhere nice est comme une parenthèse iconoclaste hors du monde avec trois jeunes gens qui partent en Bosnie retrouver le père hospitalisé de l’une d’eux. Les deux jeunes gens qui l’accompagnent sont attirés par Alma malgré son caractère constamment maussade. Ils traversent les paysages verdoyants de la Bosnie pour un trajet sensuel semé d’embuches et de couleurs. Le film est comme un coin de ciel bleu avec ses petites joies et ses grandes peines.

Un triangle amoureux de jeunes gens maladroits

Alma doit quitter la Hollande pour retrouver un père malade qu’elle n’a jamais vu, dans un pays qu’elle ne connait pas, la Bosnie. Comme une recherche des racines et d’identité, elle se décide à partir, d’abord à contre coeur, pour une odyssée langoureuse dans un pays pas si lointain. Le soleil inonde chaque plan et certains paysages rappelleront les vieilles photos polaroïd communistes d’antan. La jeune réalisatrice Ena Sendijarević propose un premier long-métrage très personnel, avec des choix forts de narration et de cadrages. Les scènes ressemblent à des tableaux finement travaillés sans jamais rien laisser au hasard. Les trois personnages représentent la maladresse de la jeunesse ainsi que ses envies d’aller de l’avant malgré tout, pour jouir de la vie à tout prix. Les 3 acteurs revêtent les envies de radicalité de la réalisatrice, les corps s’effleurent toujours pour des ébats aussi brutaux qu’inattendus. La précision de la direction d’acteurs le dispute aux atours nonchalants de personnages comme perdus dans leur road trip. Sara Luna Zorić captive le spectateur avec sa légèreté revendiquée et son humour noir. Les personnages ne savent pas où ils vont et mais y vont quand même, comme une métaphore de leurs vies futures et de la jeunesse en générale, face à ce monde hostile qui conduira l’un d’eux au drame. Est-ce bien le monde où ils veulent vivre, avec ces règles étriquées qui ne leur conviennent pas vraiment?

Ce premier film est une belle réussite esthétique et scénaristique, avec tous ces petits riens qui forment de grands ensembles. Un film à découvrir prochainement au cinéma pour une belle expérience de vie en compagnie de trois personnages attachants.

Synopsis: Alma voyage depuis les Pays-Bas jusqu’en Bosnie, son pays d’origine, pour rendre visite au père qu’elle n’a jamais connu. Elle y retrouve Emir, son cousin, pas très motivé à l’idée de l’aider, et Denis, son meilleur ami, bien décidé à tirer profit de la situation. Le trio va s’embarquer dans un road trip imprévisible au cœur du pays…

NOS NOTES ...
Originalité
Réalisation
Jeu des acteurs
Plaisir du visionnage
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici