Un livre enquête passionnant avec Semences sous influences aux éditions La Boîte à Bulles

Les éditions La Boîte à Bulles laissent le champ libre au scénariste-dessinateur Renaud de Heyn pour un vrai travail de fourmi. Il déconstruit avec patience et minutie le monde secret des semences pour expliquer les situations récentes et actuelles ubuesques. C’est la porte ouverte sur un monde secret ignoré du grand public. La disparition de milliers de variétés de cultures, le monopole de grandes firmes agrochimiques aux profits mirifiques, la résistance de petits producteurs décidés à sauvegarder les cultures indigènes, le poids des lobbys sur les décisions politiques prises à Bruxelles, tout est décrit avec une pertinence qui fait froid dans le dos. La BD sort le 6 avril et c’est une lecture nécessaire pour mieux comprendre les enjeux actuels de santé publique.

Le monde impitoyable des semences

La narration débute au lendemain de la seconde guerre mondiale. Après un conflit destructeur, les politiques publiques orientent les politiques agricole dans la direction d’un rendement maximal. Les résultats à l’hectare servent de mètre étalon aux cultures autorisées et privilégiées. Alors que la population augmente et que le monde a faim, rien ne s’oppose à une telle logique. C’est pourtant la porte ouverte à l’exploitation intensive, à l’appauvrissement des sols et au développement des engrais chimiques. La logique conduit les pays à des résultats agricoles records mais aussi à un avenir incertain. Pendant ce temps là, les grandes industries comme Monsanto, Bayer ou Dupont développent des produits aux effets de plus en plus efficaces sur les rendements mais aussi de plus en plus délétères sur la santé. Renaud de Heyn explique la mafia des semences, avec des politiques publiques obligeant à la culture de quelques variétés, souvent brevetées et donc payantes, avec l’obligation d’utiliser les fertilisants et engrais développés par les grandes firmes. L’auteur explique aussi la résistance de producteurs décidés à utiliser des semences non brevetées, au risques d’amendes et de pénalités. Les 80 pages sont dessinées à l’encre de Chine, avec des détails ultra élégants, les physiques, les paysages, tout est ultra réaliste et méga classe. Quant au scénario, il expose un véritable combat entre David et Goliath avec pour enjeu la sauvegarde de la diversité et la préservation des variétés de semence qui n’ont pas besoin d’engrais et de fertilisants pour pousser sans appauvrir les sols, un véritable ennemi pour l’industrie agrochimique désireuse de préserver sa rente à milliards. Vertigineux.

La BD Semences sous influences sort en librairie le 6 avril et c’est une réussite totale. Narration et dessin sont des partenaires parfaits pour raconter une histoire pas très sexy mais diablement intéressante, de quoi se poser la question de notre avenir commun, plutôt chimique ou plutôt naturel.

Synopsis: L’alimentation figure en bonne position parmi les problématiques clés de notre société actuelle. De tout temps, le monde agricole a sélectionné ses semences pour améliorer sa production mais, depuis quelques décennies, des variétés sans cesse plus sophistiquées sont créées au service d’un productivisme effréné. Les technologies mécaniques, chimiques, biologiques ou génétiques, alliées à l’industrialisation, à la course perpétuelle au rendement nous ont conduit à un désastre environnemental, alimentaire et sanitaire. Sans même parler des fameux OGM, dont l’usage reste heureusement strictement encadré en Europe, l’agriculture intensive, la surexploitation des terres, l’usage de semences dites « hybrides » ont rendu l’agriculture dépendante de produits nocifs pour l’ensemble du vivant. Face à cette agriculture dominante, de petits agriculteurs développent, à l’échelle nationale et européenne, une alternative autour des semences anciennes. Mais le combat pour faire valoir leur droit à l’utilisation de semences non issues de laboratoires industriels est rude. En effet, la législation – et les critères de validation pour faire entrer les semences au « Catalogue officiel » – favorisent les produits industriels, et les agriculteurs agroécologiques ont été contraints d’opérer en toute illégalité durant des décennies. Avec « Semences », Renaud De Heyn nous invite à découvrir les coulisses d’un secteur au sein duquel les intérêts privés l’emportent trop souvent sur la préservation de l’environnement et la santé publique…

Editeur: La Boîte à Bulles

Auteur: Renaud De Heyn

Nombre de pages / Prix: 80 pages / 16 euros

NOS NOTES ...
Originalité
Dessins
Scénario
Plaisir de la lecture
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Les éditions La Boîte à Bulles laissent le champ libre au scénariste-dessinateur Renaud de Heyn pour un vrai travail de fourmi. Il déconstruit avec patience et minutie le monde secret des semences pour expliquer les situations récentes et actuelles ubuesques. C'est la porte ouverte...un-livre-enquete-passionnant-avec-semences-sous-influences-aux-editions-la-boite-a-bulles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici