Studio Hébertot

Le désir est toujours là, le public aussi ! Bérengère Dautun, Directrice Générale du Studio Hébertot, souhaite communiquer ces quelques éléments de Communiqué de presse à destination des futurs visiteurs et passionnés du Studio Hébertot avec une initiative vidéo intitulée En attendant de se revoir.

Pourquoi une telle initiative?

Communiqué de presse: À la mi-mars, nous avons cru que la vie s’arrêtait. Le monde du spectacle vivant s’est figé. Le Studio Hébertot est fermé, mais nous avons décidé de créer un autre lieu de rencontres. Revenir aux fondamentaux : l’envie des artistes de produire du spectacle, le plaisir des gens à les regarder.

Notre action : En attendant de se revoir avec notre partenaire Caspevi, nous avons proposé dès la fin mars aux artistes présents dans notre saison interrompue de créer des spectacles adaptés à la seule agora disponible : les réseaux sociaux. L’esprit de notre programmation sur ces plateformes est clair : Ne montrons pas d’extraits de spectacles mais partageons un ressenti actuel, devenu spectacle, avec des gens qui vivent la même expérience inédite. Parce que ces spectacles doivent rester professionnels, le Studio Hébertot finance les frais de production de ces vidéos, et leur déploiement sur le web. Les artistes se filment avec les moyens du bord et l’équipe de Caspevi fait le montage.

Les réussites: Pendant ces 2 premiers mois, ce sont 16 vidéos qui ont émerveillé notre public digital. Plus de 500 000 vues sur les réseaux sociaux, des milliers de commentaires enthousiasmés, de Like, de partages. Les premiers à avoir réagis sont les Guardiola, couple de danseurs de tango, qui vont faire des miracles de poésie. Leur tango des confinés (ils dansent sur un cube de 30 cm de coté) est vu près de 150 000 fois, dans le monde entier. Ils feront ensuite deux autres vidéos : séparés ensemble et le tango de la tempête. Plus de 325 000 vues à cette heure. Paul Staïcu, pianiste virtuose et plein de fantaisie, leur emboîte le pas. Lui que le Coronavirus a agressé et qui se remet lentement, retrouve de l’énergie avec sa vidéo Variations confinées : le journal drolatique et musical de sa rencontre avec la maladie : 28 000 vues. Patrick Simon, amateur de beaux textes, va chercher Raymond Devos, Ghérasim Luca et Rémo Forlani à la rescousse. C’est courageux et rencontre le public : plus de 60 000 vues. Michael Wookey, du spectacle ContreBrassens, nous envoie une vidéo hilarante de Tel Aviv où il est confiné : il s’imagine dans sa baignoire en petite sirène de Walt Disney.

L’équipe de la compagnie du Vélo Volé, du spectacle Le Petit Prince, invente un clip dans leur salon où ils mettent en scène leur vie de couple. Aude Brenner et Régis Simon, du spectacle Deux amoureux à Paris, sont confinés à la campagne… avec leur metteur en scène Janicke Askevold. Ils composent et enregistrent 2 chansons qui deviennent 2 clips, ainsi qu’un court métrage. Plus de 60 000 vues et ça continue.

Le projet Cupidon: Nous sommes aujourd’hui ensemble – 20 artistes et l’équipe du Studio Hébertot – par la magie de la technique dans le clip ANNÉE BLANCHE… (il est des jours où Cupidon s’en fout), en ligne le 1er juin à 12h.

Réflexions de Bérengère Dautun: D’autres projets sont en production, certains auxquels je participerai, en attendant de se revoir… Nous sommes en vie, désirants, agissants. Economiquement, c’est un bel investissement pour un théâtre non subventionné. Depuis deux mois, l’audience digitale du Studio Hébertot est celle des plus grands théâtres nationaux. Avant d’être un métier, notre activité est une passion. C’est aujourd’hui l’essence de notre action. Ma carrière est longue et j’ai compris qu’au-delà du talent, du savoir-faire, de l’expérience, c’est notre désir qui est notre ressource principale. C’est lui qui m’a portée de longues années à la Comédie Française, toujours lui qui m’aidait à accrocher des affiches dans les rues écrasées de soleil du festival off d’Avignon. Puisqu’ils ne peuvent recevoir à l’intérieur, les cafés et restaurants ouvriront leur terrasse mardi 2 juin. Notre terrasse, nous l’avons ouverte depuis le 1er avril, 2 mois déjà. Elle est digitale et très fréquentée.  

ANNÉE BLANCHE… (il est des jours où Cupidon s’en fout)

Merci de votre soutien. Au moment où la représentation nationale confirme la promesse d'une année blanche indemnisée, 20 artistes et techniciens vous présentent ce clip ANNÉE BLANCHE… (il est des jours où Cupidon s’en fout). Une production du studio Hebertot et de Caspevi digital.Chanson de Georges Brassens, Producteur musical Michael Wookey,Lead vocal Pauline Dupuy Contrebrassens contrebasse Franck Boyron.Réalisation Jean de CaspeviCo-direction artistique Valérie Genest.Production Clémentine Pomeau-peyreChorégraphie Fabienne LouvatAvec par ordre d'apparition : Grégory Gerreboo, Hoël Le Corre, Olivier Benoit, Stéphane Cottin, Patrick Simon, Thomas Lempire, Bérengère Dautun Francois Ha Van, Paul Staicu, Sylvia Roux, Philippe Dupouy, Morgane Quiger, Raphael Morançais, Alexis Néret – Comédien, Réalisateur, Stéphanie Gamarra, Giorgia Marchiori, Marcelo Guardiola Los Guardiola, Loreleï Daize, Aude Brenner, Régis Simon, Sophie-Paul Mortimer, Dorian Defarge

Publiée par Studio Hébertot sur Dimanche 31 mai 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici