Un premier ouvrage passionnant avec Les Aquatiques d’Osvalde Lewat aux éditions Les Escales

La rentrée littéraire 2021 recèle une belle pépite. Les Aquatiques est une plongée passionnante dans un destin de femme à la vie tiraillée entre ce que sa vie maritale lui permet et ce que son cœur lui fait miroiter. L’écriture est belle et fluide, la profusion de détails concourt à la profondeur des tumultes internes, la lecture est épileptique. Une très belle découverte proposée par les Escales éditions.

Un beau destin de femme

Katmé est le prénom d’une héroïne au destin singulier. L’image de sa mère enterrée il y a bien longtemps mais toujours présente ne cesse de la hanter. Un bon mariage avec Tashun, personnalité ascendante de la scène politique locale, lui offre un confort dont peu peuvent se targuer. Maison avec du personnel, voiture puissante, et surtout deux filles jumelles qui font sa joie. Le lecteur se rend vite compte que le côté face de l’existence de Katmé n’est qu’un décor d’apparat qui dissimule des turpitudes personnifiées par son meilleur ami Samy, artiste maudit angoissé qu’elle considère comme son frère. Leurs liens remontent au lycée. L’existence insatisfaisante de Katmé tient en équilibre précaire, les quelques satisfactions lui suffisent pour surmonter l’attitude méprisante d’un mari volage et par trop occupé par ses fonctions. Le déclencheur d’une remise en cause profonde débute lorsqu’elle apprend que la tombe de sa mère doit être déplacée pour permettre la construction d’une nouvelle autoroute. Et comme son mari profite de l’occasion pour organiser avec faste la nouvelle inhumation d’une femme oubliée de tous pour se faire mousser et concourir à de plus hautes fonctions, Katmé comprend que l’évènement ne pourra être que funeste. Le roman est un vrai moment de lecture assidue tandis que le destin de Samy s’assombrit et que Katmé comprend que son mari ne le sortira pas de prison pour le faire échapper aux accusations d’homosexualité. La scène la plus douloureuse du livre montre une population devenue folle exercer un lynchage qui se lit avec les traits tirés. Le destin d’une femme en est changé à jamais, ses certitudes s’effondrent d’un coup, elle comprend où sont ses vraies priorités, son métier d’enseignante, ses filles et cette certitude que son bonheur ne tient pas dans toutes les couleuvres qu’elle est quotidiennement obligée d’avaler.

Les Aquatiques est un premier roman d’une auteur franco-camerounaise qui montre son art du détail dans des descriptions fouillées et un déroulé qui touche au cœur. Une fois la dernière page achevée, il est difficile d’oublier Katmé, preuve que l’ouvrage a abrogé les frontières et les différences entre la métropole et l’Afrique.

Synopsis: Le roman d’émancipation d’une femme africaine au XXIe siècle, entre ombre et lumière.« Je n’étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N’y avais jamais apporté son repas préféré, de l’huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m’en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c’est ce que l’on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn. » Vingt ans après la mort de sa mère, Katmé Abbia, enseignante, apprend que la tombe doit être déplacée. Son mari, Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l’occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d’accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, artiste tourmenté, ami et frère de toujours de Katmé, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la placent devant un choix terrible. Porté par une écriture puissante où l’âpreté du réel le dispute à un humour à froid, Les Aquatiques est à la fois le portrait intérieur d’une femme qui se révèle à elle-même et une réflexion profonde sur les jeux de pouvoir dans une société africaine contemporaine.

Editeur: Les escales éditions

Auteur: Osvalde Lewat

Nombre de pages / Prix: 304 pages / 20 euros

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici