Un seul en scène éblouissant avec la pièce Novecento pianiste au Lucernaire jusqu’au 26 juin 2022

Aless

Ce Novecento pianiste n’est rien d’autre qu’une pièce rare. Laurent Orry est seul en scène, un siège de bois comme seul décor, il attire à lui les regards et la lumière pour un monologue fascinant d’1h15. Il interprète tour à tour le narrateur Tim Tooney, trompettiste de son état sur le paquebot de croisière Virginian, et le héros Novecento, gamin retrouvé sur le paquebot et devenu pianiste émérite sans jamais mettre le pied à terre. Le comédien égrène le texte à toute vitesse, avec poésie, la bave au lèvres, avec la tête qui tourne, sans jamais écorcher un mot ni hésiter. Une prouesse théâtrale à ne pas manquer sur la scène du Lucernaire, rien de moins.

Un seul en scène entre poésie et romantisme

Tiré de l’ouvrage ultra connu de Alessandro Baricco, adapté au cinéma en 1998 par Giuseppe Tornatore avec Tim Roth dans le rôle de Danny Boodmann T.D. Lemon ‘1900’, Novecento est l’histoire d’un gamin devenu homme hors du monde. Ne connaissant que l’environnement clos et protégé d’un paquebot, le héros est protégé des turpitudes du dehors. En perfectionnant son art du clavier, il se créée une aura qui touche tous les visiteurs des croisières de luxe. C’est cette histoire bien étrange que raconte le prodigieux comédien et metteur en scène Laurent Orry en rivalisant d’effets de manche diablement efficaces. Il règne sur la petite scène en regardant dans les yeux les spectateurs, jusqu’à s’assoir parmi eux pour signifier la recherche de soutien. Mais surtout il ne s’économise pas un instant, interprétant différents personnages dans une logorrhée ininterrompue. Et ça crie, ça geint, ça sanglote, 30 années d’une vie passent en un souffle avec de tels procédés oratoires. Ca prend aux tripes, l’émotion n’est jamais loin, ne manque q’un piano pour interpréter les airs magiques du héros. Mais les mots égrenés par le comédien servent de musique pour captiver l’audience et l’emmener avec lui sur les flots de l’Atlantique. Tandis que le navire enchaine les trajets ininterrompus sur l’océan, les aventures se succèdent, les péripéties font sourire ou s’émouvoir.

Le voyage est beau et quelle belle partition joue le comédien pour s’attacher l’attention de son public. Il est rare de se sentir aussi proche d’une performance jouée semble-t-il pour chacun des spectateurs et lui seulement. La pièce est à découvrir au plus vite au Lucernaire, elle vient de débuter et c’est sublime.

Synopsis: Parce qu’il n’a pas su aider Novecento à venir au monde, Tim Tooney tente peut-être de faire venir le monde à Novecento… Un homme seul et désoeuvré se remémore ses souvenirs de jeunesse passée sur un paquebot de croisière en compagnie d’un génie du piano, né et mort sur ce paquebot sans en être jamais descendu. Parce qu’il n’a pas su aider Novecento à venir au monde, Tim Tooney tente peut-être de faire venir le monde à Novecento… 

A Savoir :
Se présenter 20 minutes au plus tard avant la représentation. Les retardataires ne peuvent pas être admis en salle.

Détails:

du jeudi 5 mai 2022 au dimanche 26 juin 2022, à 19h ou 15h30

NOS NOTES ...
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Ce Novecento pianiste n'est rien d'autre qu'une pièce rare. Laurent Orry est seul en scène, un siège de bois comme seul décor, il attire à lui les regards et la lumière pour un monologue fascinant d'1h15. Il interprète tour à tour le narrateur Tim...un-seul-en-scene-eblouissant-avec-la-piece-novecento-pianiste-au-lucernaire-jusquau-26-juin-2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici