Une exposition consacrée à l’oeuvre de Marlene Dumas à découvrir au Musée d’Orsay jusqu’au 30 janvier 2022

L’artiste originaire d’Afrique du Sud Marlene Dumas, installée depuis le milieu des années 70 aux Pays-Bas, profite du bicentenaire de la naissance de Charles Baudelaire (1821-1867) pour lui rendre un vibrant hommage artistique. Une série de peintures inspirées du Spleen de Paris rebondit sur des poèmes universellement connus pour en offrir des interprétations artistiques. Cette série exposée au 2e étage du musée d’Orsay est additionnée d’une partie intitulée Conversations au 5 étage où l’artiste réalise un dialogue à partir de 3 œuvres mises en parallèle d’oeuvres majeures du Musée d’Orsay.

Une artiste nourrie de lectures et de poésie

Marlene Dumas est la première artiste à faire converser ses oeuvres avec des tableaux du Musée d’Orsay. Voir La nuit étoilée de Van Gogh ou des nus allongés de Toulouse-Lautrec et Bonnard mis en rapport avec des oeuvres de l’artiste sud-africaine fait méditer sur les implications philosophiques ou poétiques des oeuvres. Il faut rester de longs moment devant les oeuvres pour comprendre ce que veut signifier Marlene Dumas pour finalement voir la pertinence de sa démarche. Pour le projet hommage à Charles Baudelaire, elle a collaboré avec l’écrivain et traducteur Hafid Bouazza récemment décédé. Le projet autour du Spleen de Paris donne l’occasion de contempler 14 peintures inspirées de Charles Baudelaire. Des portraits du poète et de Jeanne Duval font écho à des poèmes comme le rat ou la bouteille. Des œuvres ont été directement peintes en relation avec un texte comme Le joujou du pauvre ou Le désespoir de la vieille. Toutes ces oeuvres permettent de ressentir l’inspiration créatrice de Marlène Dumas.

L’artiste expérimente sans cesse de nouvelles manières de peindre, des portraits, des mouvements libres, des figures imposées, la palette d’inspirations est large. L’oeuvre inspirée de Le Spleen de Paris fait voyager dans la poésie et sa représentation artistique. L’exposition est à découvrir au Musée d’Orsay jusqu’au 30 janvier 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici