Une exposition inédite avec Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes au Musée d’Orsay

Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes
Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes, Musée d’Orsay

Une exposition inédite avec Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes au Musée d’Orsay

Cela fera bientôt 100 ans que les pays baltes ont gagné leur indépendance à la sortie de la première guerre mondiale. L’occasion pour le Musée d’Orsay de fêter ce bel anniversaire en invoquant le symbolisme balte qui s’est déployé entre les années 1890 et les années 1920-1930. La parcours de l’exposition fait découvrir des oeuvres assez peu connues du public occidental mais qui ont été créées dans un contexte de résistance à l’état russe impérial. L’exposition Âmes Sauvages montre la naissance de sentiments nationaux à travers un symbolisme tout empreint de thématiques à la frontière du mysticisme et de la nature.

Des sentiments nationaux exacerbés

L’Estonie, la Lettonie et la Lituanie existaient bien avant que ces états retrouvent leur indépendance en 1918, au moins dans l’esprit de populations qui pliaient mais ne rompaient pas. Le mouvement artistique du symbolisme balte reste le vivant témoignage d’une époque où les sentiments importaient plus que la réalité. Le symbolisme balte en est la manifestation picturale forte et s’inscrit dans le mouvement plus général d’un symbolisme européen où l’émancipation de la conscience était véhiculée de manière picturale. L’exposition fait découvrir des artistes qui sont pour beaucoup visibles pour la première fois hors de leur pays, excepté le lituanien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis, peintre et compositeur mondialement célèbre. Il faut se laisser bercer par des toiles exprimant des visions du monde particulières à ces pays avec des références nombreuses à leurs cultures ancestrales, avec un folklore et des légendes locales qui s’imprègnent de paysages singuliers. L’attachement à la patrie et à la terre natale s’imprègne des mythologies baltes via d’immenses étendues vierges. Un des thèmes majeurs reste l’âme tourmentée qui se révèle via des visages pâles et des corps torturés, soulignant une angoisse représentative de l’époque.

L’exposition Âmes sauvages a été également l’occasion d’en savoir plus sur les pays baltes via  un festival baltique qui a été organisé du 22 au 29 mai au Musée d’Orsay. Des concerts ont réuni plus de deux cent soixante musiciens et chanteurs dont les choeurs baltes. L’exposition donne le coup d’envoi des festivités du centenaire et ce festival baltique a été une véritable lucarne ouverte sur les cultures baltes et leurs histoires ancestrales. Le jeudi 21 juin a lieu la Curieuse Nocturne pour célébrer la fête du solstice d’été avec plusieurs évènements où le musée d’Orsay vous invite à dévoiler votre âme sauvage pour une nuit hors du temps à la découverte de l’exposition. Concert de la nouvelle scène estonienne, atelier de parures païennes, rencontres, la nuit sera festive au Musée d’Orsay pour la modique somme de 9 euros à partir de 18 heures!

L’exposition est à découvrir jusqu’au 15 juillet au Musée d’Orsay.

Dates : du 10 avril au 15 juillet 2018
Lieu : Musée d’Orsay (Paris)
Entrée : 12 €

[vc_text_separator title=”GALERIE PHOTOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes
Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes

Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes
Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes

Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes
Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes

Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes
Âmes sauvages, le symbolisme dans les pays baltes

Note
Qualité du parcours
Plaisir de la visite
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here