La pièce Odieux Festin est sortie en librairie le vendredi 21 mai aux éditions Souffles Littéraires. L’auteur L-J. Wagner imagine 7 personnages qui se réunissent pour un dernier repas de voisins avant la fin du monde imminente. Une vieille bigote et sa fille, un vieux couple excentrique, une sainte nitouche, un jeune homosexuel et un jeune freluquet irascible sont rejoints par un mystérieux personnage que tout le monde connait, et si c’était… La lecture est truculente et devrait aboutir prochainement à des représentations sur scène, il n’y a plus qu’à attendre!

Une belle étude de moeurs

Si rien n’est dit sur les raisons de la fin du monde, personne n’est en mesure de la contester, c’est un fait établi et certain. Ne reste plus aux protagonistes qu’à passer un dernier moment sur terre, si possible dans de bonnes conditions, ce que Mathilde la bigote de service s’évertue à organiser avec le plus de bonne volonté possible. Rejointe par les autres voisins et par un quidam inconnu, un petit théâtre de la vie se met en place. La caricature des personnages se veut bienveillante et si les traits sont parfois appuyés, ils permettent d’axer l’intrigue sur des thématiques plus larges. La vie et la mort évidemment, la religion et le péché, le repli sur soi et l’égoïsme, chacun en prend pour son grade et personne n’est épargné. Pas de gagnants ni de perdants dans ce jeu de massacre drolatique et impertinent. La langue se veut gentiment châtiée dans cette thèse sociologique sur l’intolérance cachée en chacun de nous. Les masques tombent sur l’initiative de l’étranger perçu par chacun comme une entité divine, comme si la fin du monde permettait ce genre de fantaisie. Odieux festin se lit rapidement et donne envie d’être relu presque immédiatement pour bien vérifier que rien n’a échappé à son intention. Car son écriture a priori évidente cache des chausse-trappes avec ses personnages qui s’aiment et se détestent dans un maelström de sentiments contraires et ambigus qui s’entrechoquent.

Odieux Festin donnera sa pleine mesure sur scène pour la confirmation d’une écriture ciselée et passionnante. Les apparences ne sont pas toujours ce qu’elle semblent être, les vérités cachées sont des abysses insondables qui ne demandent qu’à être révélés.

Editeur: Souffles littéraires

Auteur: L-J. Wagner

Prix / Nombre de pages: 12 euros / 140 pages

Synopsis: La fin du monde aura lieu cette nuit. Pour affronter l’heure fatidique, sept habitants d’un immeuble laissent de côté leurs petites rancoeurs et organisent leur dernier repas dans la cour. Les préparatifs vont bon train, lorsqu’un huitième et étrange convive s’invite à leur banquet final. Il leur est totalement inconnu, mais lui, il les connaît tous. Est-il venu pour sauver leurs âmes ? À quelques heures du baisser de rideau, est enfin venu le temps, de se dire la vérité, de révéler ses ultimes secrets, d’expier ses péchés… Et de partager un festin pour le moins… odieux !
Chloé, jeune femme libre et indépendante, a une conception toute personnelle de la vie et surtout de l’amour, ce qui désarçonne son entourage. Jusqu’au jour où elle rencontre Colin, à l’indéfectible sourire. Les sentiments vont peu à peu infecter Chloé malgré elle, jusqu’à la gangrène de son cœur. Mais Colin est-il arrivé par hasard dans sa vie ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici