Le film de Svitlana Smirova s’intéresse à l’existence cabossée de soldats ukrainiens volontaires gravement blessés au cœur de la guerre qui voit actuellement s’affronter leur pays et la Russie. L’hôpital de Kiev sert de décor à une plongée fascinante dans des esprits qui tentent de se remettre de traumatismes qui ont changé leur vie à jamais. Si les premières minutes laissent penser à un film de propagande nationaliste, l’effet s’estompe rapidement devant la sincérité touchante d’être humains qui doivent surmonter l’écueil du handicap et continuer à avancer.

Un documentaire touchant

La guerre actuelle entre l’Ukraine et la Russie dans le Donbass depuis 2014 est une guerre qui ne dit pas son nom et dont personne ne parle La réalisatrice Svitlana Smirnova était actrice de théâtre en Ukraine avant de venir en France lorsque le conflit a éclaté. Décidée à s’y impliquer comme de nombreux de ses compatriotes, elle se fait porter volontaire pour officier en tant qu’infirmière à l’hôpital de Kiev et apporter des soins aux soldats volontaires blessés sur le front. Cette expérience et toutes les rencontres faites durant ce moment d’abnégation lui ont donné envie de revenir, mais cette fois avec un caméraman pour recueillir les témoignages des blessés amputés et obligés de passer de longs mois de rééducations intensives et douloureuses. La réalisatrice fait cohabiter le spectateur plus d’une heure durant avec des êtres humains qui ont tout fait pour aider leur pays et qui sont ressortis meurtris dans leur chair. Que peut bien représenter un soldat face à des obus de mortier dévastateurs et des chars meurtriers? La guerre de matériel et la fragilité inhérente du corps humain paraissent disproportionnés l’un par rapport à l’autre, mettant en avant la question de l’engagement. Au cœur de cet hôpital aux corps brisés, tout est fait pour réconforter les âmes à l’aide d’animations musicales, de visites régulières et d’activités permettant aux esprits de se sentir utiles et vivants malgré la perte de leur autonomie totale. 3 volontaires principaux, Dmytro , Anatolii et Oleksii racontent leurs vies d’avant, les raisons de leur engagement et leur ressenti par rapport à leur situation. Les 3 parcours différents interrogent sur leur psyché avec différentes subjectivités.

Si rien n’est dit sur la vacuité de la guerre, les différents parcours des narrateurs, avec leurs espoirs et leurs coups de blues parviennent à toucher les spectateurs par la vérité de leurs propos. Ce ne sont pas des personnages mais des êtres humains touchés dans leur âme et leur corps, ce qui donne à ce film de beaux élans d’humanisme. Le documentaire est à découvrir le 7 octobre dans les salles.

Synopsis: Trois volontaires ukrainiens, Dmytro Trompac, Anatolii Fateev, Oleksii Sokolovsky, blessés lors de la guerre avec les Russes et les séparatistes sont soignés à l’hôpital militaire de Kiev. Représentants trois générations, trois milieux sociaux, trois régions différentes, ils se rétablissent, s’ennuient, espèrent et préparent leur avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici