White House Down, un film de Roland Emmerich, sortie en DVD et Blu-ray le 4 janvier 2014

white house down

Sortie : en dvd, Blu-ray et Digital HD UltraViolet le 4 janvier 2014

Durée : 2h06 (dvd) et 2h11 (Blu-Ray)

Avec : Channing Tatum et Jamie Foxx

Synopsis :

[pull_quote_center]

Garde du corps à Washington, John Cale (Channing Tatum) vient de se voir refuser le poste de ses rêves : rejoindre les Services Secrets, et la protection du Président des Etats-Unis James Sawyer (Jamie Foxx). Ne voulant pas décevoir sa petite fille avec la mauvaise nouvelle, il l’emmène visiter la Maison Blanche. Mais le bâtiment est pris d’assaut par un groupe paramilitaire armé jusqu’aux dents qui prend en otage le gouvernement. Cale parviendra-t-il à sauver sa fille, le Président, et la Nation toute entière ?[/pull_quote_center]

Depuis Die Hard (Piège de cristal), summum du film d’action réalisé en 1988 par John McTiernan, le cinéma d’action musclé s’était quelque peu égaré vers d’autres genres parallèles comme le cinéma catastrophe, la science-fiction et surtout les super-héros. Avec le retour sur le devant de la scène des icônes du cinéma d’action des années 80 comme Sylvester Stallone, Bruce Willis, Jean-Claude Van Damme ou Arnold Schwarzenegger, le public semble à nouveau s’intéresser aux explosions, fusillades et autres bagarres punchy soutenues par des « taglines » percutantes dans un environnement réaliste, comme ici avec la maison blanche. Décor déjà utilisé cette année dans La chute de la Maison Blanche, soit White House Down en anglais (!) même si le titre original est Olympus Has Fallen, signé de Antoine Fuqua et avec Gerard Butler (300) qui se prend pour Bruce – John McClane – Willis. Ici c’est le quelque peu fadasse Channing Tatum qui prend ce rôle avec pour mission de protéger le Président des Etats-Unis, incarné avec conviction par Jamie Foxx (Collateral) en quasi clone de Barack Obama, composant ainsi un duo dans la veine de la saga L’arme fatale avec Mel Gibson et Danny Glover.

1183878 - WHITE HOUSE DOWN

Avec White House Down de Roland Emmerich, le spectateur aura exactement ce qu’il attend, c’est-à-dire un spectacle divertissant mené à un train d’enfer et qui n’oublie pas de laisser place à l’émotion, en proposant une sous-intrigue familiale quand la petite fille (Joey King) du garde du corps (Channing Tatum) sera prise dans les griffes des terroristes qui menacent l’équilibre de la Maison Blanche. Il aura fort à faire en devant la libérer, tout en protégeant le Président et en sauvant le monde… Bref du routinier mais avec cependant une surprise de taille qui arrivera dans la conclusion et qui est presque de l’inédit envers les codes du blockbuster d’Hollywood. Niveau réalisation, par contre, c’est du sans surprise venant d’un spécialiste comme Roland Emmerich (Le jour d’après, Independence Day, 2012…). Si bien que sur le plan du montage, du rythme, de l’intrigue et des personnages c’est du tout bon, il y manque juste le supplément d’âme qui en aurait fait un grand film d’action. On retrouve aussi, ce qui devient habituel chez le réalisateur germanique d’origine, le discours patriotique, voire de propagande, sur la toute-puissance des Etats-Unis face aux assauts des menaces extérieures ou intérieures.

white-house-down-image08

Entre le film catastrophe et le film d’action, White House Down est un très bon divertissement mené tambour battant, malgré le patriotisme appuyé et l’aspect manichéen des gentils contre les méchants, et dont l’identité sera laissée à la surprise des spectateurs.

Thierry Carteret
Cinéphile passionné, Thierry est chroniqueur cinéma et DVD depuis 2006 en ayant collaboré auparavant pour des webzines comme Kinok ou La revue du cinéma. En parallèle de son activité de chroniqueur, il exerce également les fonctions de scénariste et storyboarder sur des projets de courts, longs métrages et séries de fiction.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here