3000 Nuits, un film choc inspiré d’une histoire vraie d’une palestinienne

3000 Nuits
3000 Nuits © JHR Films

3000 nuits, un film choc inspiré d’une histoire vraie d’une palestinienne

Mai Masri a réalisé ce film, 3000 Nuits, en hommage à une femme palestinienne qui fut emprisonnée dans une prison israélienne où elle enfanta.

Les actrices

Mai Masri, elle-même jeune maman, place la femme au cœur de son film. Toutes les actrices du film sont connues, voire même très connues comme Maisa Abd Elhadi (Layal), en Palestine, ou en Jordanie, mais il y a également des non professionnelles. Le point commun qu’elles ont toutes est d’avoir elles-mêmes vécu la prison, soit en étant emprisonnées, soit en ayant eu de la famille emprisonnée. Layal a été arrêtée et est soupçonnée d’être une terroriste. Elle se retrouve en prison dans des conditions déplorables. C’est alors qu’on découvre qu’elle est enceinte…

La vie en prison israélienne

Bien sûr, le film 3000 Nuits est remarquable. Son scénario est dur, presque insoutenable par moments. Les femmes sont toutes belles, bouleversantes de vérité, aussi bien au niveau de leurs gestes que de leurs regards. Quand on sait que la fiction rejoint, hélas, la réalité, cela nous paraît inconcevable. Les conditions dans lesquelles elles sont maintenues au sein de la prison, sont inhumaines. La maltraitance est aussi bien physique, psychique que physique. A la toute fin du film, la réalisatrice nous donne quelques chiffres d’emprisonnement des femmes palestiniennes en Israël. Aujourd’hui encore, près de 5000 prisonniers palestiniens se trouvent de façon illégale et abusive dans des prisons israéliennes et dans des conditions déplorables. « Près de 30% des palestiniens ont été détenus dans des prisons israéliennes à un moment ou à un autre », dit Mai Masri.

Appel au secours

3000 Nuits est un cri de détresse lancé au Monde entier sur la situation des Palestiniens emprisonnés. Grâce à Mai Masri, la Palestine trouve sa place dans le Monde et crie haut et fort qu’elle existe !  Du très beau cinéma palestinien dénonciateur de faits très graves relevant du non-respect des Droits de l’Homme.

Nombreux Prix

3000 Nuits représente la Jordanie pour les Oscars 2017, ainsi que la Palestine au Golden Globes 2017. Il a déjà remporté de très nombreux prix à de nombreux festivals.
3000 Nuits était programmé pour le Festival Ciné-Palestine à Argenteuil, en juin 2016, il a été supprimé par la mairie qui en a interdit sa projection (de même que le film La sociologue et l’ourson). Un scandale de plus, et en France en plus…
3000 Nuits est le 1er film de Mai Masri qui sort en France. Souhaitons-lui beaucoup de succès !

SYNOPSIS ET INFOS


3000 NuitsAnnées 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

Sortie : le 4 janvier 2016
Durée : 1h43
Réalisateur : Mai Masri
Avec : Maisa Abd Elhadi, Nadira Omran, Raida Adon
Genre : Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

  1. Un film/ une histoire vraie ne sont pas forcément des synonymes… ou bien dans votre language journalistique si… Dans ce cas, on ne parle plus de journalisme. Indiquer quand on évoque un film les termes suivants: “Quand on sait que la fiction rejoint, hélas, la réalité” ne tient plus du journalisme ou de l’évocation d’un film romancé, imaginé, mis en scène mais du mensonge journalistique.

    Que diriez-vous d’un film romancé, mis en scène sur la vie d’un terroriste ayant, commis ou plutôt pour reprendre vos propos “qu’on soupconnait” d’avoir commis un attentat “pour lequel il n’est pas impliqué” puisqu’il clame son innoncence, en France?

    Nous en reparlerons surement avec les familles des personnes victimes de cet innocent…

    Je vous laisse bien sur me répondre, mes propos n’étant pas exhaustifs non plus!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here