9 Mois ferme, un film de Albert Dupontel

9moisferme_affiche_rvb

Date de sortie : le 16 octobre 2013

Durée : 1h 22min

Avec : Sandrine Kiberlain, Albert Dupontel, Nicolas Marié, Philippe Duquesne, Gilles Gaston-Dreyfus, Jean Dujardin, Yolande Moreau, Jan Kounen, Gaspard Noé, Terry Gilliam

Fidèle à son univers décalé et burlesque, se réclamant autant des Monty Python que de John Waters pour le côté trash, le réalisateur et comédien Albert Dupontel livre une fois de plus avec son nouveau film 9 Mois Ferme, une savoureuse pelloche remplie à ras-bord d’idées parmi les plus délirantes vues sur un écran de cinéma. Après des comédies routinières comme Eyjafjallajökull (Le volcan) ou Au bonheur des ogres, pas franchement rafraichissantes dans le paysage hexagonal cinématographique, il est plaisant de retrouver une comédie cartoonesque qui ose à peu près tout. Dans 9 Mois Ferme, le spectateur aura le droit à de l’humour trash, de l’absurde, du gore et même de l’émotion. Bref un joyeux fourre-tout comme en a l’habitude l’auteur de Bernie, Le créateur, Enfermés dehors et Le vilain.

Synopsis :

[pull_quote_center]Ariane Felder est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux moeurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…[/pull_quote_center]

Le comédien-réalisateur est une nouvelle fois présent dans ce nouveau film et incarne Bob Nolan, un petit malfrat et cambrioleur à ses heures qui est soupçonné d’être en plus un horrible violeur assassin au surnom du « Globophage » (pour le fait qu’il mange les yeux de ses victimes !). Son personnage va se découvrir un instinct paternel inattendu quand Ariane Felder, une juge de quarante ans, célibataire et fière de l’être,  (Sandrine Kiberlain) recherche le géniteur de l’enfant qu’elle attend, conçu alors qu’elle était ivre morte et totalement désinhibée lors d’une soirée de nouvel an très arrosée, et dont elle n’a surtout pas le moindre souvenir.

 Au-delà de la comédie parfois très noire et grinçante, Albert Dupontel décrit avec un grand sens du réalisme le fonctionnement du système judiciaire qu’il avoue inspiré par son expérience de préparation du tournage ainsi que du travail de Raymond Depardon sur le documentaire 10ème chambre, instants d’audience. Cela confère à donner au film un cadre réaliste dynamité par une intrigue et des personnages parfois délirants comme l’excellent Philippe Duquesne dans le rôle d’un légiste qui réalise des autopsies avec la décontraction d’un vendeur de fruits et légumes.

21022955_20130726170742682.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Fourmillant d’idées et porté par un casting aux petits oignons (excellent Gilles Gaston-Dreyfus) avec les caméos de Jean Dujardin (hilarant), Yolande Moreau, Jan Kounen, Gaspard Noé ou le génial Terry Gilliam (clin d’œil à celui qui se réclame de son cinéma comme principale influence) s’avère un excellent divertissement (pour public averti) et dont certaines séquences parfois très gores parviennent à provoquer le rire alors que leur violence prise au premier degrés pourrait figurer dans un film d’horreur de Lucio Fulci, un exercice d’équilibriste qui est du grand Art. La réussite du film de Albert Dupontel vient aussi de Sandrine Kiberlain, la comédienne ne s’est jamais révélée aussi drôle et pince sans rire, éclipsant presque le jeu de Dupontel. Souhaitons qu’elle poursuive dans la voie de la comédie car cela lui va étonnement bien avec les années. Seul bémol, le rythme du film et l’humour faiblit un peu lors d’une conclusion qui tombe un peu à plat. Cela n’empêche pas 9 Mois Ferme d’être la meilleure comédie du moment.

Thierry Carteret
Cinéphile passionné, Thierry est chroniqueur cinéma et DVD depuis 2006 en ayant collaboré auparavant pour des webzines comme Kinok ou La revue du cinéma. En parallèle de son activité de chroniqueur, il exerce également les fonctions de scénariste et storyboarder sur des projets de courts, longs métrages et séries de fiction.

3 COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here