“Un amour impossible”, le roman de Christine Angot adapté au théâtre : une réussite

Un amour impossible, le roman de Christine Angot adapté au théâtre : une réussite
Un amour impossible, photo © Elisabeth Carecchio

“Un amour impossible”, le roman de Christine Angot adapté au théâtre : une réussite

Le roman de Christine Angot, publié en 2015, décrypte la relation entre mère et fille en commençant bien avant la naissance de celle-ci.

À partir de la rencontre entre les parents, Rachel et Pierre, on suit les moments cruciaux de l’enfance et de l’adolescence, puis les tensions et les rejets à l’âge adulte jusqu’à la réconciliation finale.

Le lien de l’amour maternel – de la mère pour la fille et de la fille pour la mère – se forge, se distend, se resserre, s’éprouve donc sans jamais se rompre. Sur lui plane la violence du père, issu de la grande bourgeoisie parisienne, qui a refusé d’épouser Rachel, employée à la Sécurité sociale à Châteauroux et qui, quand il accepte de reconnaître sa fille, se met à abuser d’elle.

Un duo sensible

Dans la pièce, adaptée par l’auteur, le fil chronologique est rompu pour laisser place à une remémoration. Où mère et fille, interprétées par Bulle Ogier et Maria de Medeiros, se remémorent de l’enfance à l’âge adulte, le chemin de leur relation mis à rude épreuve après le traumatisme du viol incestueux.

A travers la mémoire et sa juste distanciation traduite par la mise en scène affûtée de Célie Pauthe, la tragédie dépasse le récit personnel et la question comment Rachel n’a-t’elle rien vu ? rien pu ? entre culpabilité de l’une et ressentiment profond de l’autre, pour s’intéresser au pourquoi et mettre en lumière la violence du conflit de classe et d’identité sociale dont l’inceste du père, grand bourgeois et antisémite, était avant tout porteur.

Deux actrice singulières

De ce dialogue existentiel aussi intense que salvateur par lequel le lien complexe mère-fille se reconstruit, la scène de l’explication libératrice pour Christine et déculpabilisante pour Rachel, constitue un moment fort où les protagonistes s’inscrivent non pas comme des victimes mais des éclaireurs de leur destin en marche.

Et pour faire advenir cette vérité intime, deux actrice singulières. Maria de Medeiros est cette jeune fille en devenir, sensible et meurtrie, tandis que Bulle Ogier incarne avec une intériorité aussi poétique que distanciée, cette mère fragile, aimante et dépassée.

INFOS

Dates : du 25 février au 26 mars 2017 l Lieu Berthier 17e (Paris)
Metteur en scène : Célie Pauthe l Avec : Maria de Medeiros et Bulle Ogier

Note
Originalité
Scénographie
Mise en scène
Jeu des acteurs
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here