Most recent articles by:

Amaury Jacquet

Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

L’art et la manière d’Alex Vizorek : ad vitam aeternam

e nouveau spectacle d’Alex Vizorek était très attendu puisqu’il a tourné pendant presque 10 ans avec son premier opus « Alex Vizorek est une œuvre d’art ». En discourant sur le monde de l’Art, il avait tout de suite imposé sa marque : une élégance déconcertante et un sens de l’absurde très singulier. Car avec Vizorek, on rit mais on réfléchit aussi. Il fallait donc à nouveau un sujet qui soit matière à son érudition et son espièglerie qui vont de paire.

La Mouette d’après Anton Tchekhov sous le regard percutant de Cyril Teste

La Mouette, classique du répertoire russe, est aujourd’hui revisitée par Cyril Teste et son collectif MxM. On retrouve ici le dispositif cinématographique cher au fondateur du collectif : les acteurs sur scène et/ou en coulisses sont filmés en plan séquence. La vidéo projetée en direct sur grand écran vient augmenter l’espace imaginaire du plateau et raconter le hors-champ théâtral. Un procédé nullement artificiel mais qui fait partie intégrante de la dramaturgie, cristallisant l’envers du miroir entre espace réel et projection/fiction et son exploration introspective et mémorielle.

« Les Démons » : l’acte manqué de Guy Cassiers à la Comédie-Française

« Les Démons » de Fiodor Dostoïevski font leur entrée au répertoire de la Comédie-Française. Une œuvre fleuve dont l’adaptation n’est pas facile : une narration chaotique, des personnages oscillant entre jusqu’auboutisme et terreur, des questionnements politiques destructeurs ainsi qu’une quête irréductible de transcendance. L’adaptation d’Erwin Mortier et la traduction de Marie Hooghe s’attache à la restitution de la confrontation entre ancien et nouveau monde, à la fracture induite par le nihilisme qui porte en son sein la tyrannie, l’équilibre entre scènes politiques et scènes familiales.

Jimmy Love est Elton John ! en concert à Paris Salle Pleyel, le 21/10/2010

Richard Walter Productions rend un hommage à Elton John, dans un spectacle saisissant de vérité The Rocket Man ! Personne n’aurait pu incarner cette légende avec autant d’intensité, de réalisme et de folie que le désormais mondialement reconnu, Jimmy Love. Sa voix tout d'abord, puis sa ressemblance physique, sa présence donc sur scène mêlant folie et , énergie, jusqu'aux costumes et accessoires qui ont fait la réputation des shows d'Elton John pendant plus de 40 ans.

Le grand jeu d’Alexander Ekman de retour à Garnier

Avec Play, Alexander Ekman convoque sur le plateau 37 danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris et nous invite à redécouvrir l’excitation du jeu et de son expérimentation foisonnante, décomplexée, et si propre à l’enfance. Ce ballet présenté à l'Opéra Garnier en 2017 a été enregistré et sera diffusé sur France 2 à minuit, le 21 mai 2020

« I was Sitting on My Patio » : un rendez-vous en demi-teinte avec Bob Wilson

En 1976, la chorégraphe Lucinda Childs et le metteur en scène Bob Wilson marquaient les esprits avec leur opéra Einstein on the Beach, composé par Philip Glass. À peine un an plus tard, le duo créait "I was Sitting on my Patio This Guy Appeared I Thought I was Hallucinating". C'est avec ces mots que commençait la pièce. Bob Wilson lui-même, vêtu de noir et blanc, montait sur scène et commençait à suivre à voix haute le fil ininterrompu d’un zapping verbal. Il, il sortait de scène, Lucinda Childs prenait alors sa place. Elle reprenait son monologue, déversait le même flot continu d'idées incongrues, ajoutant, modifiant, transposant ça et là.

Amanda Lear et Michel Fau : un face à face haut en couleur !

Avec sa présence et son exigence si singulières, Michel Fau, amoureux des comédiennes d’antan et des icônes qui vont de paire, aime avec une excentricité assumée, se réinventer sur scène. Aujourd’hui il monte et joue (Bette Davis), en compagnie d’Amanda Lear (Joan Crawford), une pièce du réalisateur Jean Marboeuf de 2008, « Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ? ».

Notre Sélection