Atelier d’interprétation : Georges Lavaudant S.A.D.E. (sexe, aveux, délires et autres excès), à Paris

1314_GLavaudant5

© Anne Gayan

Théâtre du Conservatoire du 13 au 15 février 2014

Nous avons assisté à l’atelier d’interprétation des troisièmes années du Conservatoire national d’art dramatique, dirigé par Georges Lavaudant, où le spectacle qui nous a été présenté est à la hauteur de l’exigence d’une telle entreprise : inventive, créative, transgressive, en un mot libre de tout formatage, pour une réussite artistique et esthétique totale.

A partir de scènes de films de Woody Allen, Mike Nichols, Jean Becker, Stanley Kubrick, Wong Kar-Wai, Colline Serreau, Denys Arcand, Jean-Luc Godard, Steven Soderbergh, John Cassavetes, John Cameron Mitchell. d’extraits de pièce “Adultères” de Woody Allen, “Cannibale” de Didier Daeninckx, ”La vérité” de Florian Zeller, “Ring” de Léonore Confino, “Les quatre jumelles” de Copi et de textes littéraires, se compose un happening autour de S.A.D.E (Sexe, Aveux, Délires et autres Excès).

[pull_quote_left]Cet obscur objet du désir qui n’en a fini d’exploser les coeurs.[/pull_quote_left]

Une exploration aussi vibrante que brûlante sous forme d’un kaléidoscope comportemental qui rend compte beaucoup, à la folie, à la furie, du désir entre amour et passion, sexe et désillusions.

1314_GLavaudant1

Grondement des sentiments et de la chair aux prises avec ses turpitudes et que le verbe d’hier comme celui d’aujourd’hui, intègre dans toute sa dimension et sa vérité humaine.

A l’abri d’une virtuosité collective qui se déploie naturellement dans l’espace en un ballet de corps et d’attitudes qui nous rappelle Pina Bausch, les rôles apparaissent, s’évanouissent, et s’enchainent parfaitement.

[pull_quote_center]une exploration aussi vibrante que brûlante sous forme d’un kaléidoscope comportemental qui rend compte beaucoup, à la folie, à la furie, du désir d’aimer donc de vivre entre amour et passion, sexe et désillusions.[/pull_quote_center]

Sur la plateau, le plaisir de jouer, fort de son indomptable liberté, atteint son apogée. Porté par une mise en scène au cordeau de Georges Lavaudant (assisté de Luca Antonucci & Gaston Dubois), empreinte d’inspiration, de contemporanéité et de fluidité, elle fait pleinement corps avec la tonalité assumée du propos et opère habillement le lien intemporel entre les œuvres.

1314_GLavaudant4

Les comédiens : Julie Bertin – Lou Chauvain – Pauline Deshons – Pierre Duprat – Anna Fournier – Kevin Garnichat – Jade Herbulot Timothée Lepeltier – Martin Nikonoff – Anne-Clotilde Rampon – Loïc Riewer – Marie Sambourg – Frédéric Siuen – Tatiana Spivakova (exceptionnelle), tel un chœur à l’unisson, sont bouleversants de fébrilité et d’intensité.

Cet obscur objet du désir qui n’en a pas fini d’exploser les coeurs…

Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here