Baptiste Lecaplain dans Origines au Théâtre du Petit Montparnasse

Baptiste Lecaplain

Baptiste Lecaplain, Origines 

Après avoir fait rire plus de 150 000 personnes avec son premier spectacle Baptiste se tape l’affiche, Lecaplain fait son retour sur scène au théâtre du Petit Montparnasse à Paris, pour son nouveau spectacle : Origines.

Dates :  A partir du 6 octobre 2015
Lieu : Petit Montparnasse (Paris)
Metteur en scène : Aslem Smida
Avec : Baptiste Lecaplain

[vc_custom_heading text=”Notre avis sur ce spectacle :” font_container=”tag:h5|text_align:left|color:%23337ebf” google_fonts=”font_family:Lobster%3Aregular|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”]

Attention, Lecaplain est un lapin Duracell de la blague : il parle beaucoup. Et comme dans son premier spectacle (NDLR : que nous avions adoré !), il enchaîne et fait apparaître des personnages (souvent des animaux) un peu n’importe où n’importe quand. Cette année, ce n’est plus une girafe bourgeoise ou un crabe perdu, ce sont une taupe, un chat de Périgueux (?), un cobra du sud-ouest, un lion égocentrique ou un saumon peureux qui prennent part aux sketchs du trentenaire. Absurde, quand tu nous tiens.

Bah oui, si j’étais fort en résumé, je ne ferais pas des spectacles d’une heure et demie ! Alors venez voir le spectacle ORIGINES, c’est mieux ; on aura plus de temps

Lecaplain a, comme il dit, “son univers”. Dans ce spectacle totalement autobiographique, il raconte sa vie de Titeuf de Normandie, comment il est passé du timide bègue de 11 ans au collégien bad-boy. Papa et Maman Lecaplain (Régine !) sont aussi de la partie : maman fume des clopes et lit ses textos, papa se balade en slip et sans scrupule. Ce que raconte Lecaplain, jeune papa d’une petite fille, c’est aussi tout ce qui, dans son enfance, l’a traumatisé pour pas grand chose. Tout petit, il a cru que mamie avait tué papi avec un fusil, avant de bégayer et de finir chez une psychologue alcoolique. Il n’osait pas aller chercher son pain de campagne chez la boulangère, alors il lui faisait des blagues carambars. Le Petit Lecaplain était timide, alors il est devenu humoriste.
C’est un spectacle immature, plein de naïveté enfantine, et on se reconnaît tous dans une des anecdotes du petit Baptiste, de l’ado amoureux transit, ou du jeune homme rebelle.

Baptiste Lecaplain

Ce spectacle est une véritable cure de jouvence. Il ramène en enfance, fait rire surtout les bobos nostalgiques des années 90. Origines, c’est un peu le spectacle des trentenaires qui rêvent encore de Pogs, de Mister Freeze et de Gameboy color.

Dans mon spectacle, y a beaucoup de monde : un chat qui fait « miaow », mon père en slip, ma mère aussi, un saumon qui parle et plein d’autres choses que je ne peux pas expliquer…

C’est un spectacle aussi absurde qu’émouvant et authentique. D’ailleurs, c’est sur une note d’émotion que le jeune papa humoriste conclue son spectacle, précisant que dans ce one-man show autobiographique, il a voulu aborder son enfance, ses origines, mais également sa recherche du bonheur.

En tous cas, au Petit Montparnasse, le bonheur était au rendez-vous.

Note
Originalité
Mise en scène
Humour
Charlotte Henry
Théâtrophile, je prends un malin plaisir à dénicher de petites merveilles dans les salles parisiennes. J'aime aussi la politique et les chats, mais ça, c'est une autre histoire...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here