Barracuda : tomes 1 à 4, une BD de Jean Dufaux et Jérémy (Dargaud)

barracuda-4-version

Date de sortie : novembre 2013

Auteurs : Jean Dufaux (scénario) et Jérémy (dessin)

Prix : 13,99 €

Quand le grand maître Jean Dufaux (Complainte des landes perdues, Double masque, Murena, Rapaces, Djinn, Croisades, Sortilèges, Loup de Pluie, Le Bois des vierges, Conquistador) s’attaque à un récit de piraterie, c’est forcément en voyant les choses différemment, mais toujours en grand. Avec Barracuda, l’auteur – qui n’oublie pas de rendre hommage en préface à la série Long John Silver de Xavier Dorison et Mathieu Lauffray – s’offre un plaisir à sa mesure en s’entourant de Jérémy, un jeune dessinateur qui éblouit avec des dessins et une coloration subtiles.

Résumé de l’éditeur :

Par les mers, la cour de Dona Emilia del Scuebo navigue paisiblement sur le vaisseau du capitaine de La Loya. Cependant, de mauvais vents amènent les malheureux à croiser la route de l’équipage du redouté Barracuda. Les riches passagers sont faits prisonniers par les avides pirates de Blackdog, leur chef. Le vieux capitaine, aussi violent que rusé, prend immédiatement conscience du profit qu’il peut tirer de détenus aussi prestigieux. Sur l’île malfamée de Puerto Blanco, repaire insalubre de la vermine des mers, Blackdog monnaie à prix d’or les vies de Dona Scuebo, de sa fille, la belle Maria, et de leur jeune valet, tout en se concentrant sur son nouveau projet : partir à la recherche du trésor des Scuebo. Les destinées des uns et des autres vont alors s’entrecroiser autour d’une même quête – le diamant du Kashar, joyau du trésor de la famille Scuebo.

jeudi


Barracuda ne se cantonne pas à un récit de piraterie tel qu’on les connaît. Là où Long John Silver fait voyager le lecteur à travers les mers, Barracuda met principalement en scène la vie à terre, sur ce que l’on pourrait qualifier de… l’île aux pirates ! Celle dont tous les petits garçons rêvent de fouler le sable un jour ! Jean Dufaux parvient ainsi à renouveler le genre avec une facilité déconcertante. [pull_quote_left]un millier de pirates et d’autant d’infamies[/pull_quote_left]

Son scénario se focalise sur trois personnages principaux dont les destins sont mêlés. Trois enfants entourés d’un millier de pirates et d’autant d’infamies. De multiples intrigues sont développées au long terme avec l’apparition (et la disparition) de nombreuses figures qui marquent autant le récit que le lecteur. On sent que l’auteur s’est particulièrement amusé à travailler les personnalités de chacun, en cultivant l’ambiguïté, notamment sexuelle, de certains. Voilà qui est plutôt inédit, là encore.

Le dessin de Jérémy semble fait pour Barracuda. Il détailles les moindres crevasses des lèvres creusées par le sel marin, comme les cicatrices qui parcourent les visages de ces pirates sanguinaires. Particulièrement réussi. La coloration à l’aspect très naturel dégage toute la force des traits fins et détaillés du dessinateur. Une valeur ajoutée qui met Barracuda au premier rang des récits de piraterie !

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=5dLupsa1RZo]

 

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here