[BD] Black Beard : aperçu bref mais intense de la vie d’un célèbre pirate (Glénat)

[BD] Black Beard : aperçu bref mais intense de la vie d’un célèbre pirate (Glénat)

C’est toujours un grand plaisir de retrouver le superbe dessin de Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la marine qui nous émerveille à chacun de ses albums avec un sens du détail inégalable lorsqu’il s’agit de vaisseaux de mer. A l’instar d’un Black Crow avant lui, Black Beard ne déroge pas à cette règle. Ma Mort est douce signe la fin d’un diptyque toujours trop court pour les aficionados des récits de piraterie comme moi !

Edward Teach, plus connu sous le nom de Black Beard (Barbe Noire) était un célèbre pirate dont le funeste destin a été précipité par une sombre affaire de piraterie… dans laquelle commanditaires et victimes n’étaient pas ceux que l’on pensait. Sous ses airs de pirate sanguinaire, Black Beard était peut-être plus humaniste qu’on voulait bien le croire. C’est en tous cas le récit de ces deux albums, qui offrent un divertissement agréable bien que quelque peu frustrant tant le potentiel du personnage est grand. Black Beard donne la sensation de vouloir dire trop en trop peu de temps…

Mais on ne boude pas notre plaisir à parcourir ces magnifiques planches, que l’on admire chacune de longues minutes durant.

Black Beard est comme une petite bouchée apéritif. A la fois très agréable à savourer, mais aussi un peu frustrante.

 

Extrait de la BD :

 

Résumé de l’éditeur :

 La mort d’un mythe. Dans les premières décennies du XVIIIe, le romancier Daniel Defoe se déplace de prison en prison pour s’entretenir avec des criminels marins. Ils sont à ses yeux une source inestimable d’informations. De plus, fort de sa notoriété, l’écrivain anglais use aussi de ses relations pour dénoncer si nécessaire des méprises dans des temps où la justice est trop souvent expéditive, n’hésitant pas à conduire à l’échafaud des innocents. C’est le cas semble-t-il en ce mois de décembre 1721, dans l’humidité des geôles londoniennes de Marshalsea. Un homme crie son innocence tout en affirmant que, si effectivement il a côtoyé le tristement célèbre Edward Teach plus connu sous le nom de Black Beard, leur relation n’était pas celle qu’on prétend. Il était une victime et non le complice de l’un des plus terrifiants pirates de l’histoire. Mais tout cela est-il vérité ? Jean-Yves Delitte offre avec sa nouvelle série Black Beard un diptyque sublimement illustré. Respect et passion de l’univers marin marquent de leur empreinte cette épopée maritime en deux tomes qui joue avec l’histoire et le mythe.

Date de parution : le 3 novembre 2021
Auteurs
: Jean-Yves Delitte (Scénario, Dessin) /
Douchka Delitte (Couleurs)
Genre : Aventure, piraterie, marine
Editeur : Glénat
Prix : 14,50 € (48 pages)
Acheter sur : BDFugue

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici