Certains cœurs lâchent pour trois fois rien, un livre bouleversant de Gilles Paris (Flammarion)

Qui ne connaît pas Gilles Paris ? Cela fait des années que nous suivons cet auteur, toujours avec admiration. On aime son style, à la fois simple et profond. Chaque mot a son importance. Après l’Autobiographie d’une courgette, La lumière est à moi, Le vertige des falaises, Inventer les couleurs, Gilles Paris nous ouvre son cœur avec Certains cœurs lâchent pour trois fois rien.

Vie intime et dépressions

Si à chaque livre, Gilles Paris se livre un peu, cette fois-ci, il se raconte vraiment. Pas en tant qu’auteur ou éditeur mais en tant qu’homme. On le savait très sensible, très humain, très à l’écoute de l’autre. Avec Certains cœurs lâchent pour trois fois rien, on le découvre aussi dans sa fragilité, son extrême humanité. Gilles Paris nous raconte son calvaire. Sans prévenir, la dépression l’atteint régulièrement. Et de façon très sévère. Huit dépressions en trente de vie. Traversées du désert, séjours nombreux en établissements psychiatriques. L’enfer au quotidien. Qui dure une éternité. Toujours au plus proche du gouffre…

Silences, souffrances, isolement, hospitalisations, détresses, épuisements, tristesses, déprimes, solitudes extrêmes… Et tout cela durant des jours et des jours, même des mois, même une année entière. Avant de toucher le fond de la piscine et de doucement remonter à la surface… de la Vie.

Gilles et son enfance

Son récit est bouleversant. Gilles ne se plaint pas, il nous décrit simplement ses différents états et l’incompréhension de ses proches. Mais pourquoi a-t-il aussi souvent des dépressions, lui ” qui a tout pour être heureux ” ? 

Gilles Paris fait lui-même une excellente analyse de sa vie et plus particulièrement des relations avec ses parents. Des violences verbales et physiques de son père ont entrainé des séquelles irréversibles. Comment est-ce possible d’avoir été autant maltraité ? Avec une mère qui n’a pas été capable d’être « suffisamment bonne », qui n’a pas tout fait pour sauver son enfant. Une mère plus épouse que mère. Une épouse abandonnée à cinquante ans… Une femme dépressive qui a beaucoup souffert alors Gilles lui pardonne…

Equilibre et amour

Gilles a réussi à trouver la force, à chaque fois, de se remettre debout, grâce à lui-même et aussi grâce à son mari. Laurent a constaté qu’après chacune de ses parutions, Gilles tombait ensuite en dépression. Il est possible qu’écrire lui demande un tel effort, qu’après, il reste vidé, au sens propre comme au figuré. A tel point que son mari lui demande d’arrêter d’écrire. Pour ne plus tomber en dépression. Impossible pour Gilles ! Cette fois-ci, il semble que Gilles ait trouvé son équilibre. Après avoir tant souffert et tant donné !

On espère qu’après Certains cœurs lâchent pour trois fois rien, Gilles va tenir le coup, et son coeur aussi, et que ce livre qui a dû le faire horriblement souffrir, va lui servir de thérapie. “Sortir” toutes ses souffrances peut permettre de guérir… On l’espère de tout notre cœur !

Quand on finit ce livre, on est à la fois bouleversés et en même temps, on est heureux d’avoir partagé tous ces moments intimes avec l’auteur qui est devenu au fil des pages, notre meilleur ami. On a envie de le prendre dans nos bras en lui disant que le plus dur est derrière lui et que maintenant la vie va, enfin, lui sourire… Et que tout son entourage, enfin presque (!), sera bienveillant à son égard. Tourné vers la lumière ! 

Ce livre peut aider beaucoup de personnes souffrant de dépression, qui est une maladie insupportable, pour tous. Mais guérissable !

Merci Gilles pour ce beau don de vous-même que vous nous avez fait !

On attend déjà avec impatience votre prochaine oeuvre !

Infos de l’éditeur :

Date de parution : 27 janvier 2021
Auteur : Gilles Paris
Editeur : Flammarion
Prix : 19 €
NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici