Chroniques noires d’un hussard de la République, de Lou Garance (Editions F.Deville)

Chroniques noires d’un hussard de la République, de Lou Garance (Editions F.Deville)

Lou Garance n’a peur de rien et surtout pas du système dans lequel elle est entrée, par la grande porte, et qu’elle dénonce dans son livre : Chroniques noires d’un hussard de la République.

Lou Garance est une jeune femme cultivée. Elle a fait des études de littérature, 10 ans d’études. Pour arriver au plus haut niveau. D’ailleurs, elle nous fait partager ses savoirs et analyses littéraires à travers ces chroniques… C’est un vrai régal !

« Et pour éviter le chômage après dix ans d’études, un diplôme dévalorisé sous le bras et une thèse qui sert désormais de cale-porte dans l’autre. » P.133

Elle passe donc le concours pour devenir professeur et enfin recevoir un salaire. Même modeste…
Et du coup, elle ne peut s’empêcher de nous faire partager ses désillusions.

Mais ce n’est pas l’enjeu réel de son livre. Son but est de dénoncer la formation des professeurs stagiaires.

En effet, pour entrer dans l’Education nationale, il faut passer un concours, loin d’être facile. Ensuite, si on est retenu, on a droit à une année de stage à l’ESPE, anciennement l’IUFM. Mais aujourd’hui, nommé INSPE. Il n’y a que le nom qui change, apparemment !

Il est vrai qu’en lisant Chroniques noires d’un hussard de la République, je me revois, moi-même, stagiaire à l’IUFM, il y a … 30 ans ! Effectivement, c’est exactement la même chose ! Tout y est aberrant ! Et la pression sur les professeurs stagiaires demeure toujours ! Avec les angoisses des « visites » qui nous donneront, ou pas, la fameuse titularisation ! Des visites qui sont en fait des inspections où on demande des préparations aberrantes au professeur stagiaire. Sans parler de la formation pédagogique qui n’a rien de pédagogique. Où l’on a vraiment l’impression de perdre notre temps alors qu’on a tellement de travail de préparation à faire !

Lou Garance a beaucoup de courage de dénoncer haut et fort les aberrations de l’Education nationale. Tout ce qu’elle dénonce est vrai !

Il faut absolument lire Chroniques noires d’un hussard de la République si on veut entrer dans cette grosse machine à broyer qu’est l’Education nationale !

En plus, Lou Garance n’a pas eu de chance car elle a effectué cette année de stage-formation, en pleine crise de la Covid, avec le confinement et les cours en ligne, où la moitié de ses élèves ont déserté ! Mais le Bac était, soi-disant, maintenu ! Le stress garanti tout au long de l’année !
« J’ai l’impression que cette année aura été une succession de petits groupes à suivre. Peut-être est-ce la raison d’être de l’ESPE : constituer des groupes. Un inspecteur pour les gouverner tous, un formateur pour les trouver. Une formation ESPE pour les amener tous et dans les ténèbres les lier. »
A bon entendeur, salut !

Chroniques noires d’un hussard de la République est un livre à lire, même si on n’est pas professeur ! On doit savoir ce qui se passe à l’intérieur de ce monstre qu’est l’Education nationale ! Bravo Lou Garance, en espérant que vous ne serez pas pénalisée durant toute votre vie enseignante, à cause de ce vibrant témoignage ! Ca, ce n’est pas gagné !

Acheter dans une librairie indépendante

Infos de l’éditeur :

Date de parution : Février 2022
Auteur : Lou Garance
Editeur : F.Deville
Prix : €
NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).
chroniques-noires-dun-hussard-de-la-republique-de-lou-garance-editions-f-deville%ef%bf%bc Chroniques noires d’un hussard de la République, de Lou Garance (Editions F.Deville) Lou Garance n’a peur de rien et surtout pas du système dans lequel elle est entrée, par la grande porte, et qu’elle dénonce dans son livre : Chroniques noires d’un hussard de la...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici