Couleurs de l’incendie, la fabuleuse plume de Pierre Lemaitre (Albin Michel)

Pierre Lemaitre © lemonde.fr

Couleurs de l’incendie, la fabuleuse plume de Pierre Lemaitre (Albin Michel)

Souvenez-vous, Pierre Lemaitre a reçu le Prix Goncourt en 2013 pour son livre Au revoir là-haut. Couleurs de l’incendie est le deuxième volet de cette trilogie. Quand on termine le livre, on est très triste de quitter tous ces personnages, mais on sait qu’un troisième livre va encore nous régaler !

Scénario passionnant

Pas besoin de se souvenir de Au revoir là-haut pour comprendre la famille Péricourt. Dès les premières pages nous voilà replongés au cœur de cette famille. Nous sommes en 1927, Madeleine vient de perdre son père, Marcel, qui a bâti un véritable empire financier, la banque Péricourt. Le jour de l’enterrement, Paul, huit ans, le petit-fils et unique héritier, a échappé de peu à la mort en se jetant d’une fenêtre, sur le cercueil de son grand-père qu’il affectionnait particulièrement. La vie de Madeleine devient un calvaire. Elle ne pense qu’à une chose : sauver son fils. Elle ne s’intéresse pas aux affaires de son père qu’elle laisse gérer par ses hommes de confiance. Elle emploie un précepteur pour Paul et le garde à ne rien faire après l’accident. Leonce, sa personne de confiance prend soin d’elle et de Paul. Elle est parfaite. Elle est même devenue une amie. Un jour, on lui prouve qu’elle pique dans la caisse depuis plusieurs mois. Peu importe ! C’est de la faute de Madeleine qui n’a même pas pensé à augmenter son salaire ! La pauvre ! Du coup, Madeleine lui fait même un énorme chèque pour éponger toutes ses dettes. Madeleine est généreuse, très généreuse. Les soucis d’argent, ce n’est pas son affaire. Elle signe ce qu’on lui demande de signer… Mais quand il faut placer tout son argent dans le pétrole irakien, elle préfère le roumain…

Revirement complet en 2ème partie

Pierre Lemaitre a une plume absolument géniale ! Le lecteur est complètement absorbé par cette saga familiale de la première à la dernière page. Cette fois-ci, deux époques vont être relatées : avant 29 et après la crise en 1933. La vie de Madeleine et de Paul aura bien changé en seulement quelques années… Et avec la montée du nazisme.
Dans la deuxième partie du livre, Madeleine n’a pas du tout la même vie. Pas d’argent, plus de domestiques, plus d’amis car plus d’argent. Elle se rend compte que toutes les personnes qui l’entouraient du temps de sa splendeur ont abusé d’elle, l’ont volé la pensant stupide. Mais cette femme n’a pas dit son dernier mot. Elle devient complètement machiavélique et imagine des scénarios complètement improbables pour se venger de toutes les personnes qui lui ont fait du mal à elle ou à son fils. Car elle va enfin découvrir le terrible secret de son fils…
Pierre Lemaitre imagine la vie de cette famille tout en relatant des faits historiques réels de l’époque. C’est tout simplement passionnant. Toute une époque de l’Histoire de notre pays est au centre de ce roman. Couleurs de l’incendie nous tient en haleine de la première ligne à la dernière ! Un vrai coup de coeur ! On attend déjà avec impatience le dernier volet de cette trilogie. Un grand bravo à Pierre Lemaitre !

[vc_text_separator title=”RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.

Couleurs de l’incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, où l’on retrouve l’extraordinaire talent de Pierre Lemaitre.

Date de parution : le 3 janvier 2018
Auteur : Pierre Lemaitre
Editeur : Albin Michel
Prix : 22,90 € (535 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here