Dans les pas d’Anne Teresa De Keersmaeker à Beaubourg

Dans les pas d'Anne Teresa De Keersmaeker à Beaubourg

Dans les pas d’Anne Teresa De Keersmaeker

Que se passerait-il si on présentait une chorégraphie comme une exposition ? Cette question voulant faire bouger les lignes constitue le point de départ de Work / Travail / Arbeid, de la danseuse et chorégraphe d’Anne Teresa De Keersmaeker.

Une exposition chorégraphique investie donc le Centre Pompidou, en partenariat avec l’Opéra national de Paris, et spécialement composée et adaptée pour l’espace muséal.

“Work/Travail/Arbeid” est une adaptation de “Vortex Temporum”, une pièce chorégraphiée à partir de l’œuvre musicale du même nom du compositeur français Gérard Grisey, selon les conditions temporelles, spatiales et perceptives propres à la configuration scénique.

[…] l’écriture chorégraphique mise à nu […]

Les danseurs de la compagnie Rosas et les musiciens de l’ensemble Ictus qui interprètent “Work/Travail/Arbeid” n’importent pas seulement une chorégraphie dans la Galerie sud du Centre Pompidou. Ils se réapproprient la danse sous la forme d’une exposition de neuf jours, accessible comme telle au public, où la durée initiale de la pièce s’étire sur des cycles de neuf heures.

Chaque heure proposant une nouvelle partie de la chorégraphie et une nouvelle association de danseurs et de musiciens.

Cette proposition donne au vocabulaire chorégraphique  mis à nu d’Anne Teresa De Keersmaeker, entre variation géométrique et dynamique pulsative, une mise en perspective où la chorégraphe explore depuis des années les liens entre musique et danse en les isolant ou en les juxtaposant avec l’intensité qu’on lui connait.

“Vortex Temporum” imprime donc ce parti pris, comme pour mieux nous demander de voir le mouvement, quand seul le son nous est offert, et de percevoir la musique, quand seule la danse est visible.

Cette approche nous ouvre au processus chorégraphique et créatif. Où contrairement au spectacle de danse qui fait converger l’ensemble de couches accumulées lors du travail en répétition, on observe ici la définition et la simplicité graphique du geste physique déconnecté de la structure d’ensemble et sa suggestion formelle au regard de sa possible et tangible combinaison une fois réunie.

Une déconstruction aussi passionnante que foisonnante.

[vc_text_separator title=”INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Dates : du 26 février au 6 mars 2016 l Lieu : Au Centre Pompidou  (Paris)

Note
Originalité
Chorégraphie
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here