Des expositions Basquiat et Schiele extraordinaires à découvrir à la Fondation Louis Vuitton

Basquiat Schiele
Basquiat Schiele, Fondation Louis Vuitton

Des expositions Basquiat et Schiele extraordinaires à découvrir à la Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton propose souvent rien de moins que du très lourd. L’exposition dédiée au Moma avait déjà ébloui les foules en novembre 2017, celles dédiées à Egon Schiele et Jean-Michel Basquiat se hissent au même niveau en offrant des panoramas aussi exhaustifs qu’éblouissants sur deux carrières courtes mais marquantes par la rupture qu’elles ont provoquées dans leurs époques. Le peintre, poète et dessinateur autrichien a tout autant introduit de nouvelles manières d’appréhender l’art et la vie que l’artiste peintre américain, à environ 70 ans d’écart. Les deux expositions parallèles montrent réellement ce qu’est l’originalité, l’excentricité et le non-conformisme. Quand des esprits sont remplis d’idées saugrenues et de points de vue tranchants, ça donne des oeuvres fortes, et des expositions à découvrir absolument.

Deux artistes inclassables réunis dans un même maelström esthétique

Egon Schiele a vécu de 1890 à 1918 avant de mourir de la grippe espagnole après avoir produit quelques trois cents peintures, dix-sept gravures et lithographies, deux gravures sur bois, de nombreuses sculptures et 3 000 dessins, aquarelles et gouaches. Une vie courte mais intense sous le signe de la névrose galopante et d’une vision pessimiste de l’humanité. Si quelques oeuvres rappellent Gustav Klimt et d’autres préfigurent Lucian Freud, c’est la teinte verdâtre de corps décharnés qui attirent l’attention. En plaquant sur ses toiles les contours malades de son esprit névrosé, des pensées pornographiques, allégoriques et pessimistes en ressortent. L’humain est retranscrit dans sa plus pure bestialité, sans poésie mais pas sans arrière pensée. Ses oeuvres mettent mal  à l’aise par leur lucidité morbide et leurs couleurs alternativement brulantes ou glaciales. De quoi préfigurer les excès  cathartiques d’un Jean-Michel Basquiat qui a lui aussi vécu 28 ans de 1960 à 1988 pour révolutionner l’art par ses visions sans concessions. Les symboliques religieuses et érotiques traversent des oeuvres qui font crisser l’esprit des visiteurs. L’artiste multiplie les faciès de squelettes, les arrières plans graphiques et les symboliques morbides. Celui qui a attiré l’attention d’Andy Warhol pour un coup de pousse essentiel a poussé la représentation de l’esprit humain dans ses derniers retranchements. Les visites des différents étages multiplient les surprises et maintiennent en haleine tout du long. Les visiteurs du weekend se demanderont si une telle foule nombreuse ne serait pas plus clairsemée en semaine mais cela ne gâche pas le plaisir de la visite. Car loin d’être classiques et conventionnels, les artistes offrent des perspectives aussi différentes que magistrales. Ce sont deux univers qui s’ouvrent devant les yeux émerveillés du public pour une avalanche d’oeuvres marquantes. Le nombre d’oeuvres présentées est invraisemblable et il faut prendre son mal en patience pour arriver au bout du parcours sans en demander encore plus.

La Fondation Louis Vuitton réussit u nouveau tour de force avec deux expositions à découvrir à proximité du Jardin d’Acclimatation au coeur du Bois de Boulogne. Il reste encore du temps, jusqu’au 14 janvier, pour un vrai chambardement esthétique qui ne pourra laisser personne indifférent.

Dates : Jusqu’au 14 janvier 2019
LieuFondation Louis Vuitton, Paris
Entrée : 16 €

[vc_text_separator title=”GALERIE PHOTOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele
Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele

Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele
Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele

Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele
Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele

Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele
Fondation Louis Vuitton Basquiat Schiele

Note
Richesses de collections
Plaisir des visites
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here