Exposition Eugène Delacroix, « le plus légitime des fils de Shakespeare », à Paris

0

Exposition Eugène Delacroix, « le plus légitime des fils de Shakespeare », jusqu’au 30 juin 2014
Musée Eugène-Delacroix
6, rue de Furstenberg
75006 Paris

Artiste cultivé, Eugène Delacroix (1798-1863) fut également un spectateur de théâtre attentif et curieux des enjeux du renouveau de la scène française au cours des années 1820-1830.

Les théories nouvelles autour du jeu de l’acteur, venues notamment d’Angleterre, retinrent son intérêt. Il ne manqua pas d’en comparer l’habileté et les artifices avec ceux du peintre. William Shakespeare et ses oeuvres tinrent une place particulière dans sa création picturale, dessinée et gravée. Il avait ainsi assisté en septembre 1827 à l’une des représentations de Hamlet au théâtre de l’Odéon. La fascination de Delacroix pour la figure d’Hamlet, prince tourmenté et sensible, fut profonde. Dès 1825, à peine âgé de vingt-sept ans, il peignit la scène de Hamlet et le spectre de son père. Dès le début des années 1830, il eut l’idée de consacrer à Hamlet une suite de lithographies, à l’image de ce qu’il avait réalisé pour illustrer la traduction française du Faust de Goethe, en 1827.

Le musée Delacroix a la grande chance de conserver l’ensemble des pierres lithographiques dessinées par le peintre. À l’occasion du 450e anniversaire de la naissance de William Shakespeare, célébré à Paris, le musée Eugène-Delacroix présente ces pierres lithographiques, rarement exposées, ainsi que les lithographies qui en sont issues. Seront aussi exposées les autres oeuvres du musée liées à Shakespeare, notamment le très émouvant Roméo et Juliette au tombeau des Capulet.

Commissaire(s) :

Dominique de Font-Reaulx, musée Eugène-Delacroix, assistée de Catherine Adam-Sigas et de Marie-Christine Mégevand

Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here