La revue spectacle à l’image de Jean-Paul Gaultier joue les prolongations

"Fashion Freak Show" : la revue spectacle à l'image de Jean-Paul Gaultier
Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier © TS3, Photo : Boby

“Fashion Freak Show” : la revue spectacle à l’image de Jean-Paul Gaultier

Son univers exubérant, joyeux et fantasque méritait d’investir un jour une scène. C’est désormais chose faite avec ce spectacle où le parcours du couturier défile sous nos yeux entre élégance endiablée et bienveillance.

Jean-Paul Gaultier, l’homme à la marinière et des corsets aux seins coniques que l’on ne présente plus, fait donc son show à travers une vingtaine de tableaux sexy et débridés qui reviennent sur son parcours, ses amours, et ses folies. Le tout électrisé par les grands tubes du disco et de la pop qui revisitent la vie du couturier.

Élégance endiablée  

De la découverte de sa passion pour la haute couture à ses premiers défilés en passant par son enfance et sa vie amoureuse, il jette un regard tendre et décalé sur son époque et nous ouvre les coulisses de son univers entre avant-gardisme et imaginaire festif.

Plongeant le public dans les folles nuits londoniennes ou au Palace, il raconte le désir transgressif de cette période assombri par le sida et rend hommage aux figures qui ont jalonné son parcours, ses muses et mannequins fétiches, Farida Khelfa, Madonna, Kylie Minogue ou Mylène Farmer. Avec aussi des références aux artistes qui l’ont toujours influencés comme Pedro Almodovar, Luc Besson ou encore la chorégraphe Régine Chopinot.

Sur scène, une quinzaine d’artistes, chanteurs, danseurs et circassiens font revivre ce flash-back coloré et incarné dans des costumes (200) pour la plupart créés pour l’occasion, revisitant ses pièces iconiques, et qui racontent leur époque : le rapport à la féminité et à la masculinité, les ambiguïtés, les sexualités, les genres, et le glamour.

Sont aussi présents Nana son ours en peluche aux faux seins coniques, et sa grand-mère, mémé Garrabé dont les tiroirs débordent de corsets et guêpières, voiles et boas. C’est chez elle que, petit, Jean-Paul découvrit à la télévision une revue des Folies Bergère, ces danseuses toutes en plumes, strass et paillettes. Une révélation pour le garçon de 9 ans.

Habitué aux défilés happenings, le podium est ici pour Jean-Paul Gaultier une scène endiablée où toutes ses pièces signatures ont un rôle et une histoire : bustier à bonnets coniques, marinière, kilt écossais rouge vif, blouson en cuir de motard, inscriptions pop façon street art, chair recouverte de faux tatouages. Où souffle sans répit cet esprit olé olé !

INFOS

Dates : du 2 octobre 2018 au 10 mars 2019 l Lieu Folies Bergère (Paris)
Metteur en scène : Tonie Marshall

Note
Originalité
Scénographie
Mise en scène
Chorégraphie
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here