Grace, une beauté bouleversante de Paul Lynch (Albin Michel)

JGrace, une beauté bouleversante de Paul Lynch (Albin Michel)

Paul Lynch nous dévoile avec majestuosité son troisième roman : Grace. L’histoire se situe en 1845, en Irlande. Une époque terrible pour l’Irlande où la famine décime la population.

La famille de Grace

Grace est l’ainée d’une famille nombreuse. Sa mère n’arrive plus à nourrir ses petits. Son mari n’est pas là, ou que rarement et souvent pour la maltraiter… C’est alors qu’un jour, elle décide d’envoyer Grace sur les routes, pour trouver du travail et revenir les poches pleines. Grace est une petite fille, pas encore pubère. Sa mère décide de la déguiser en garçon, seul moyen pour trouver du travail dans ce pays. Elle la jette dehors après lui avoir coupé ses si beaux cheveux longs. Colly, son petit frère de douze ans ne supporte pas ce départ et décide en cachette de rattraper Grace. Ensemble ils vont faire un bout de chemin. Mais trop court. Un accident va emporter Colly. Pour supporter le choc, tout au long de son périple, Grace va parler à Colly et réciproquement. Ce sera Colly qui bien souvent lui donnera le courage de continuer son chemin ou tout simplement de continuer à vivre.

Une page d’Histoire de l’Irlande

A travers le long et très douloureux périple de Grace, le lecteur découvre l’Histoire de l’Irlande. Un pays qui n’avait plus rien, plus rien pour nourrir les habitants. Plus de bêtes, plus de sous, plus de travail, la misère extrême. Avec des conditions météorologiques très dures. C’est l’hiver, il fait très froid, la neige tombe, Grace doit souvent dormir dehors. Elle doit se confronter aussi bien aux éléments naturels qu’aux hommes qu’elle rencontre. Elle découvre le monde adulte, elle qui n’est encore qu’une jeune fille, de plus, elle doit toujours faire en sorte de ne pas être Grace, mais un garçon, Tim. Elle se bande les seins pour ne pas laisser apparaitre sa poitrine naissante. Jusqu’au jour, où elle est trompée par son propre corps, avec l’apparition de ses règles. Jour où elle pense qu’elle va bientôt mourir.

Style de Paul Lynch

Tout au long du livre, toutefois imposant, le lecteur est autant ravagé par cette extrême misère que Grace. La faim, le froid, et la mort qui rôde quasiment en permanence, le jour comme la nuit. Pas un instant de répit pour Grace. Elle traverse le pays, avec pour seul compagnon, l’âme de Colly, et la misère omniprésente et angoissante, et son couteau qu’elle ne quitte jamais. Elle va faire des rencontres, souvent malveillantes mais elle découvrira l’amitié aussi.
Si l’écriture de Paul Lynch est emplie de poésie, de beauté quand il décrit la nature, ou la méchanceté de l’homme, son écriture est aussi incisive qu’un couteau ! Grace ne laissera personne indifférent ! Assurément ! Un très beau livre !

Quelques extraits

Elle a l’impression que les gens sont de plus en plus nombreux sur les routes. Des poisons et des parasites, tous autant qu’ils sont. Et on voit de ces choses ! p.76

Grace commence à s’apercevoir que ce sont les plus pauvres qui se conduisent le plus bizarrement envers eux. [ … ] Ces gens vous broieraient l’épaule à force de s’appuyer sur vous pour s’emparer de votre nourriture. P.255

Le matin balayera les ténèbres. P.464

Date de parution : le 2 janvier 2019
Auteur : Paul Lynch
Editeur : Albin Michel
Prix : 22,90 € (496 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here