Harry Potter et l’enfant maudit : la bataille des critiques (Gallimard)

Harry Potter et l'enfant maudit - J. K. Rowling
Harry Potter et l’enfant maudit copyright REUTERS/Neil Hall

Harry Potter et l’enfant maudit : la bataille des critiques (Gallimard)

Guillaume Musso, incontestable star estivale de la littérature, a perdu son hégémonie ! Depuis la première semaine d’août, il s’est vu détrôné par le plus célèbre des sorciers : Harry Potter.

Sorti le 31 juillet, il n’a fallu qu’une semaine au huitième volet de la saga, Harry Potter et l’enfant maudit, pour prendre la tête des ventes. Pourtant, l’ouvrage, doté d’un vilain défaut – il n’existe qu’en version anglaise – ne partait pas gagnant ! Pour les plus patients ou les moins anglophones, la version française sortira le 14 octobre.

Mais attention ! Ce livre n’est pas ce que vous pensez. Si Harry Potter et l’enfant maudit est bien la suite des Reliques de la mort, l’auteur n’est pas J. K. Rowling et il ne s’agit pas d’un roman. Curieusement, HP 8 est une pièce de théâtre. Jouée, en ce moment, au Palace Theater de Londres, le livre est, en fait, le script de la pièce. Les 330 pages que vous lirez seront donc une suite de didascalies et de dialogues dont Jack Thorne, scénariste de la pièce, est le véritable auteur. L’adoubement de cette suite par J. K. Rowling a suffi pour provoquer la magie et l’engouement de millions de fans nostalgiques dans le monde.

On aime, on n’aime pas ? 

Mais alors que penser de ce livre qui devrait clore définitivement la saga ?… On hésite ! D’abord parce que nos compétences linguistiques se limitant aux breton, russe, maltais, mandarin et portugais, nous essayons encore de déchiffrer la première page. En revanche, les critiques qui abondent sur Internet, ça oui, on les a dévorées, et depuis, on ne sait plus quoi penser. Petit tour du web.

Dur et sans détour, l’éditorialiste du Washington Post ne mâche pas son désenchantement.

« I am sorry J. K. Rowling but none of this make any sense ». Dur et sans détour, l’éditorialiste du Washington Post ne mâche pas son désenchantement alors que Le Monde, plus modéré, parle d’« une suite réussie mais dispensable ». Beaucoup plus emballé, à Elle, ils l’ont « dévoré ».  Les goûts et les couleurs décidément…« Harry Potter en anglais, un succès de librairie en France » titre La Croix. A rajouter à la franche réussite de la pièce londonienne, tout nous incite à courir l’acheter en librairie. Tout sauf les critiques après lecture : Le Washington Post, le New York Times, Le Monde, etc. beaucoup de journaux sont mi-figue mi-raisin, déçus avec ou sans nuances.

#Cursedchild

Un détour sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Cursedchild achève de nous faire douter.

Harry Potter et l'enfant maudit twitter
Tweet Harry Potter et l’enfant maudit

Harry Potter et l'enfant maudit Twitter
Tweet Harry Potter et l’enfant maudit

Finalement, un seul conseil : le lire ! Pour vous faire votre propre idée mais aussi parce qu’« Harry Potter c’est terminé » assure sa maman J. K. Rowling… Une fin de courte durée puisque l’auteure a déjà annoncé la publication de trois nouveaux livres numériques sur l’histoire de Poudlard. Pour découvrir les secrets et les dédales du château, il faut attendre début septembre.

Bien sûr, nous reviendrons avec notre propre critique. Quelques leçons d’anglais en regardant Dora l’Exploratrice et on se retrouve au plus vite avec une critique plus personnelle.

[vc_text_separator title=”RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Harry Potter et l'enfant mauditLa huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

D’après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, Harry Potter et l’Enfant Maudit est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène.
La première mondiale de la pièce aura lieu à Londres dans un théâtre du West End le 30 juillet 2016.

Date de parution : le 31 juillet 2016
Auteur : Jack Thorne, J. K. Rowling et John Tiffany
Editeur : Gallimard
Prix : 18.81 € (330 pages)
Acheter sur : Amazon

Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

3 COMMENTAIRES

  1. Si on veut jouer sur les mots, JK Rowling n’est effectivement pas l’auteur de la pièce: elle est CO-auteur, M. Thorne a travaillé en collaboration avec elle. Et si vous regardez bien le style d’écriture, vous pouvez constater qu’il y en a quelques différences suivant les passages: lorsque l’on a l’habitude du style de JKR, on peut assez bien le reconnaître.

    • Étant donné la somme d’erreurs que contient ce livre, les personnages OOC etc, on peut très fortement douter que JKR ait écrit une seule ligne de cette daube monumentale. Ou alors elle a un Alzheimer précoce…

  2. Je n’arrive même a comprendre comment ils ont pus faire cette grosse arnaque, entre les très gros incohérences par rapport au roman ceux qui ont aimais n’ons ni lus le livre ni vu les films c’est un crime et je vous parle pas des personnages; Ron qui fait que des blagues, Hermione ministre de la magie complètement perdu, Harry qui ne ressemble pas a celui du roman pareil pour Ginny, un Drago pas fidèle non plus et en plus Neville et Luna absent alors qu’ils avait un roles importants lors des derniers films scandaleux ah aussi le coup de Voldemort a eu une fille avec Bellatrix alors que ce type est incapable d’aimer mais soyons serieux 2 minutes et en plus le fils Potter ami avec Malefoy c’est quoi cette blague un Potter a Serpentard du grand n’importe quoi sans oublier Delphi une mechante qui mets deux pions pour agir pour se faire battre dans un duel a 7 contre 1 meme Voldemort aurai tenu plus longtemps dans un duel comme ca elle ca ete fini en 3 secondes bref moi etant un grand fan je mets un 0 sur 10 car ca ete fait n’importe comment pour moi un film sur l’apres-guerre aurai ete mieux qu’une piece de theatre qui se deroule 19 ans plus tard et qui as ete bafouer

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here