Injuriez-vous ! Du bon usage de l’insulte : “pédé”, “chienne” & Cie (La Découverte)

haddock-insulte-1

Injuriez-vous ! Du bon usage de l’insulte : “pédé“, “chienne” & Cie (La Découverte)

« Fils de pute », « pédé », « chienne »… La vulgarité dans toute sa banalité. Voilà dans quel pétrin Julienne Flory s’est volontairement jetée. Avec Injuriez-vous !, elle nous emmène découvrir l’envers du décor des insultes. Un sens caché ? Une profondeur insoupçonnée ? Ont-elles d’autres raisons d’être que de blesser ?

Insultons-nous mais insultons-nous bien

Ce livre est gentiment subversif. Il nous apprend à manier l’injure pour ne pas se tromper ni de cible ni d’effets. Ce serait dommage. Insulter est un art, cela se travaille. L’analyse du contexte, du statut social et de la personnalité de l’interlocuteur permettront de choisir le nom d’oiseau le plus approprié. Alors injuriez-vous ! Mais s’il vous plaît, faites ça bien !

Ouvrir ce livre, c’est pénétrer dans un monde étrange. Car, à force d’étudier les injures, Julienne Flory les considère presque tendrement. Non, les insultes ne salissent pas la langue française. Elles en font partie et il faut les accepter plutôt que de les chasser à tout prix. Elles font sa diversité et sa jeunesse, son renouvellement même. Un point de vue que les amoureux de la langue française auront sûrement du mal à avaler. Le débat est ouvert.

Oublier les vieilles traditions langagières désuètes, Julienne Flory propose de vivre avec son temps. La beauté de la langue, l’idéal d’une langue poétique et irréprochable… Du passé ! Alors Injuriez-vous ! Oui, c’est blessant, oui, c’est humiliant mais en les utilisant, on casserait les codes, on affirmerait sa différence, on s’écarterait de normes sociétales oppressantes.

Je t’aime – Moi aussi, mon petit bâtard  

Ne ressentez-vous pas la tendresse des insultes ? Mais si… sous la surface ! Oui, « bâtard » renferme de l’affection ! Bien sûr « mon petit bâtard »…

Pour réhabiliter les insultes, Julienne Flory a fait fi de leur part d’ombre pour s’approcher de leur part de lumière. A l’intérieur d’un même groupe social, s’injurier peut être une façon pudique de se dire son amour ou son amitié. Aux Etats-Unis, la communauté afro-américaine s’auto-désigne comme « nègre ». Terme autrefois péjoratif, ils lui ont donné une nouvelle vie, ils ont stoppé son pouvoir de nuisance en se l’appropriant.

L’étymologie des insultes, leur misogynie, leur pourvoir… Dans un style fluide et sans s’attarder, Julienne Flory décortique l’injure. Adoptant un point de vue étonnant, presque dérangeant  puisqu’elle les défend également. Un livre bien documenté qui ne s’enfonce pas dans une analyse sans fin au risque de perdre le lecteur. On se divertit un peu, on apprend un peu et on se pose des questions.

[vc_text_separator title=”RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Injuriez-vous Julienne Flory affiche« Fils de pute », « nique ta mère », « sale chien », « connasse », « pédé » : pourquoi insulte-t-on ? Dans quels cas les injures sont-elles efficaces ? Comment peuvent-elles aussi rater leur cible et se retourner contre celui qui les profère ?
Injurier, c’est chercher à humilier. Ce livre pourrait certes nous apprendre à « bien injurier », mais il pourrait aussi nous aider à résister à la violence des mots. Celui qui veut injurier efficacement doit se faire apprenti sociologue ! Car les injures renferment des mystères plus profonds qu’il n’y paraît à première
vue. Elles tendent à nous assigner un rôle, à nous définir. Elles recèlent un réel pouvoir magique : celui qui est nommé peut se reconnaître, et trouver ainsi une nouvelle manière d’exister et… de se révolter.
Ce livre explore une variété d’injures et d’insultes courantes aujourd’hui. À chaque fois, il en reconstitue le contexte et le sens. Il propose ainsi un parcours amusant, plein de péripéties et d’aventures dans un monde pas toujours reluisant qui est pourtant le nôtre. C’est aussi un livre d’espoir pour un avenir meilleur.

Date de parution : mai 2016
Auteur :Julienne Flory
Editeur : La Découverte collection Les Empêcheurs de penser en rond
Prix : 13 € (160 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Plaisir de lecture
Qualité de l'écriture
Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here