Le groupe de rock alternatif Pluriel a été créé par 2 amis d’enfance, dont les parents se connaissaient depuis longtemps, avec une jeunesse passée en région parisienne, et qui ont développé ensemble leur passion pour la musique avec de longues après-midis de découvertes. Hugo Outters guitariste et Elie Destienne claviériste sont les 2 têtes pensantes du groupe, chacun dans son domaine de prédilection et avec une harmonie entre eux permettant de composer des morceaux qui leur correspondent. Le premier féru de musique Folk et Rock tendance Van Morrison, Nick Drake, Tracy Chapman, et puis fan de rock avec Radiohead ou The Smashing Pumpkins, le second plus porté sur la musique des années 90 avec des influences comme Beck, Air, Moby ou Sébastien Tellier, ils trouvent une belle énergie pour proposer une musique pleine de good vibes.

De la musique rock mise au gout du jour

Pluriel est formé des 2 fondateurs fondamentaux avec 3 autres membres qui les accompagnent sur scène, Jean Feret à la seconde guitare, Julien Ply à la basse et Tristan Trassart à la batterie. Leur premier EP intitulé Changes Side est sorti en 2019 pour concrétiser un projet fou lancé en 2018 avec des premières compositions sérieuses, certaines concrétisant d’ailleurs des morceaux imaginés dès le lycée. Alors que le groupe revient avec un premier album Cameleon le 9 juillet 2021 et qu’un premier clip issu de l’album permet de découvrir le single Membership, il a été possible de discuter par téléphone avec Hugo pour en savoir plus sur ce groupe à la musique qui fait du bien, loin des tendances commerciales actuelles, dans le droit sillage de glorieux ainés. Le guitariste autodidacte s’est très vite trouvé une passion pour la 6 cordes, pas de conservatoire mais des cours assidus qui lui ont permis de s’aguerrir. Très vite, la musique anglo-saxonne lui a paru la plus évidente, la plus satisfaisante avec tout de même des accroches certaines pour des artistes français comme Benjamin Biolay, Alain Bashung et Etienne Daho. Eli est plus porté sur la musique des années 90 avec un regard musical pointu qui explique sa passion pour la technique et son rôle de producteur et arrangeur pour la musique du groupe pour une totale autoproduction, lui qui a été diplômé d’une école de son à Montréal. Il vit dans les Landes et a pu échafauder un studio privé propice à l’enregistrement et au travail sur la musique et le son. Il joue de nombreux instruments et se débrouille si bien que seuls des instruments plus pointus font intervenir des intervenants extérieurs, comme une violoniste ou des cuivres sur certains morceaux. Pas de concert prévu pour la promotion de Caméléon, les salles et les festivals sont embouteillés pour l’été, et les musiciens sont en vacances, rendez-vous prévu pour la rentrée de septembre pour des concerts et une promotion que les fans vont devoir attendre. Concernant l’album Caméléon, des précisions ont été apportées pour une meilleure compréhension du processus de fabrication. Chaque partie du duo apporte ses propres maquettes pour un travail d’orfèvre où chacun apporte sa pierre à l’édifice, comme sur Moonlight Hugo a écouté les suggestions d’Eli pour un morceau qui a changé de voie, pour le meilleur, la flexibilité est reine. Dizzy off the hook est l’oeuvre d’Eli, Convince with a dialogue est sorti de l’esprit d’Hugo pour évoquer l’importance du dialogue pour progresser. Un flash back sur l’EP Changes side a permis d’évoquer les 6 concerts réalisés à l’époque, notamment à L’international, au Point Ephémère et au Bus Palladium, le temps béni des concerts, qui reviendront très prochainement. Des digressions ont permis d’évoquer l’influence majeure du guitariste David Gilmour sur Hugo et la place pas négligeable tenue par Bob Dylan dans sa galaxie folk personnelle, avec notamment la chanson It’s all right Ma.

La symbiose musicale entre les 2 amis est au beau fixe avec une collaboration à distance qui fonctionne parfaitement, chacun apportant ses idées avec les suggestions bienveillantes de l’autre. De quoi donner envie de découvrir un album fignolé par des musiciens exigeants qui tentent de poser une pierre majuscule à l’édifice Folk et Rock. Cameleon sort le 9 juillet, un album à découvrir absolument!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici