Kiki de Montparnasse au Théâtre Lucernaire

Kiki de Montparnasse

Kiki de Montparnasse au Théâtre Lucernaire

Kiki de Montparnasse fait revivre le Paris de l’entre-deux-guerres à travers le prisme déformant de Kiki, reine de Montparnasse et muse des artistes. Sous les traits d’Héloïse Wagner, Kiki raconte le Paris des artistes, des peintres et des bistrots dans un récit nostalgique enlevé et émouvant. Accompagnée d’un accordéon et d’une guitare, elle chante ses souvenirs perdus et fait revivre Modigliani, Foujita, Soutine… et Man Ray, son grand amour déçu. Une existence entière défile devant les yeux d’un public conquis par la gouaille et le charisme d’un vrai monument parisien.

Une profusion de sentiments déferle sur la scène du Lucernaire.

Alice Prin est une fille de Bourgogne. Fruit d’une aventure illégitime, elle est élevée par sa grand-mère avant de monter à la capitale en 1913 rejoindre sa mère. Une période de petits boulots alimentaires lui fait connaitre la faim et le dénuement. Au fur et à mesure que sa féminité s’affirme, elle commence à fréquenter les artistes et à poser pour gagner sa subsistance. Sa cote augmente jusqu’à l’explosion du Salon d’automne de 1922. Elle fait sensation allongée nue sur le tableau de Foujita devenu célèbre “Nu couché à la toile de Jouy“. Elle adopte son look coupe au carré, maquillage outrancier des yeux et rouge à lèvres rouge vif et devient Kiki. Entre le Dome et la Rotonde, elle anime la vie du quartier et de ses cabarets, rencontrant tous ceux qui ont fait la légende de Montparnasse.

La mise en scène de Jean-Jacques Beneix est minimaliste et forte en symboles. Kiki déambule sur scène comme dans son quartier au gré de ses rencontres. Les grandes étapes de son existence sont conclues en chanson, avec un pas de danse et quelques oeillades au public. Paris, New York, Berlin, le récit fait revivre ses pérégrinations parisiennes, sa carrière avortée d’actrice aux States et son escapade berlinoise. Coups de coeur et coups de blues alternent avec l’évocation de sa dépendance à la coco et sa carrière de cabaretiste endiablée. La fougue badine de l’interprète et la connivence avec ses musiciens font merveille pour faire revivre un personnage fantasque et attachant. Une femme faible et forte à la fois ballotée entre les hommes et attachée mordicus à la vie de bohème.

La tranche d’histoire mêle fantasmes et réalité, souvenirs heureux et regrets éternels. Chansons, narration, émotion, une profusion de sentiments déferle sur la scène du Lucernaire.

INFOS

Dates : du 7 janvier au 27 mars 2016 l Lieu : Au Lucernaire (Paris)
Metteur en scène :Jean-Jacques Beneix l Avec : Héloïse Wagner

Note
Originalité
Mise en scène
Texte
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here