La chanteuse Amouë a composé son premier single Tes Larmes avec Mathieu Gramoli (HER, Desmond Myers). Comme le titre le laisse présager, elle chante la rupture et le crépuscule de l’amour comme pour ouvrir une lucarne sur son univers mélancolique.

Une voix délicate pour un texte marquant

Originaire du Vietnam, Amouë apprend très tôt le piano qu’elle pratique pendant 8 ans. Très tôt initiée par son père à la musique classique (Bach) et à la chanson française (Jacques Brel, Serge Gainsbourg) et au rock par sa mère (Patti Smith, Björk, Kate Bush), elle baigne dans un univers musical qui va forger sa personnalité. A son retour en France, elle décide de devenir chanteuse et à l’âge de 18 ans, elle intègre la scène musicale française et  internationale et chante dans le groupe Kazy Lambist (Cinq7 – Wagram). Elle rencontre Arthur Dubreucq (Kazy Lambist) qui lui demande de collaborer sur plusieurs titres, elle l’accompagne également sur scène. Pendant 5 ans, elle engrange de l’expérience et se décide à se consacrer à un projet personnel. Elle se met à composer et à écrire en français pour parler de la vie, de la mort et de l’amour. Elle revendique des influences classique comme Racine et Rimbaud, ou modernes comme Kae Tempest et Alicia Gallienne. Amouë choisit un style à fleur de peau où elle livre ses sentiments et se dévoile avec sincérité. Au fur et à mesure de ses concerts, elle fait la rencontre de Mathieu Gramoli, batteur du groupe HER et il lui propose de co-produire ses titres chez LVCO Production. Ils entrent alors en résidence et commencent à créer un univers de pop-mélancolique avec des synthés analogiques (Moog Sub 37 et Prophet 6) et des drums électroniques. Son single Tes larmes est sorti le 19 février chez LVCO Production, son album doit paraître en 2021.

Avec sa voix douce et claire, Amouë délivre des émotions sincères pour un morceau que le clip de Lucille Descazaux et Marguerite Vernier permet de souligner avec douceur. La peur du vide et le vertige après la rupture avec l’être aimé sont aussi palpables qu’émouvants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici