L’avenir
L’avenir Photo © L. Bergery

L’avenir, un film froid de Mia Hansen-Løve

Mia Hansen-Løve réalise son 5ème long métrage avec L’avenir. C’est une jeune réalisatrice de 35 ans qui vient de recevoir l’Ours d’Argent à la Berlinale 2016. Elle s’est inspirée de ses propres parents pour son film, tous deux professeur de philo.

L’avenir raconte l’histoire de Nathalie, Isabelle Huppert , prof de philo, mariée depuis 25 ans et mère de deux enfants. Elle a une vie simple et équilibrée. Absolument passionnée par les livres, tout comme son mari. Leurs murs sont tapissés de livres. Mais Nathalie est une femme sûre d’elle-même, froide, et dure. Les rapports qu’elle entretient avec sa mère sont édifiants.

Pas de scénario brillant, ni de sentiment mais beaucoup de longueurs.

On voit Nathalie dans sa classe, avec ses élèves où elle aime partager ses pensées philosophiques. Quelques extraits sont sympas même si on ne voit guère de lien entre les textes lus et commentés et le film… Isabelle Huppert porte le film sur ses épaules. Elle est le film. Guère d’action, guère d’histoire, guère de sentiments. Si ce n’est les rapports que Nathalie entretient avec sa mère ultra possessive et angoissée. On partage cette relation mais pas du tout celle qu’elle a avec ses enfants et son mari. Comme si de ce côté là, il n’y avait rien à montrer. Nathalie revoit aussi Fabien, le beau Roman Kolinka, un des ses anciens élèves, brillant et qui est écrivain avec qui elle garde un contact « intellectuel ».

L’ambiance du film est assez bizarre. On ne sait pas vraiment quelle époque il est censé représenter. Il fait vieux et démodé… Plutôt années 68 ! Pourquoi les étudiants font la grève ? Mais en France, pas besoin de savoir pourquoi puisque c’est sans cesse ! Donc, quelques idées politiques fusent au milieu de questions philosophiques. Mais rien de brillant que l’on puisse retenir ou qui nous interpelle vraiment. Je suis restée un peu sur ma faim car j’espérais un débat plus élevé tout en étant moins pompeux. L’avenir de Nathalie est synonyme de liberté, mais qu’en fera-t-elle au juste, de cette liberté ?

Pas de scénario brillant, ni de sentiment mais beaucoup de longueurs. Par contre des acteurs tout à fait à la hauteur. A commencer par Isabelle Huppert ! On l’aime ou on ne l’aime pas. Mais elle joue juste ! Si vous aimez Isabelle Huppert, alors vous allez apprécier ce film, l’Avenir.

 

 

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

L’avenirNathalie est professeur de philosophie dans un lycée parisien. Passionnée par son travail, elle aime par-dessus tout transmettre son goût de la pensée. Mariée, deux enfants, elle partage sa vie entre sa famille, ses anciens élèves et sa mère, très possessive. Un jour, son mari lui annonce qu’il part vivre avec une autre femme. Confrontée à une liberté nouvelle, elle va réinventer sa vie.

Sortie : le 6 avril 2016
Durée : 1h40
Réalisateur : Mia Hansen-Løve
Avec : Isabelle Huppert, André Marcon, Roman Kolinka
Genre : Drame

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    Pourriez-vous me donner le BWV ou le titre de la musique pour orgue entendu lors des obsèques de la mère ? (choral de Bach ? Buxtehude ?)
    Merci d’avance
    cordialement
    Xavier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici