Turner, Musée Jacquemart-André

Dans le cadre du plan de déconfinement, le musée Jacquemart-André rouvrira le 26 mai les portes d’une partie de ses collections permanentes ainsi que de son exposition dédiée à Turner, plus grand représentant de l’âge d’or de l’aquarelle anglaise, qui rassemble des prêts exceptionnels de la Tate Britain de Londres. Il est toujours possible de réaliser une visite virtuelle de l’exposition temporaire “Turner, peintures et aquarelles. Collections de la Tate” avec un compte-rendu publié récemment sur Publik’Art. Compte tenu des évènements actuels, l’exposition est prolongée jusqu’au 11 janvier 2021.

Des mesures de sécurité exceptionnelles

Afin de garantir la sécurité des visiteurs, des modalités spéciales de visites sont prévues avec des mesures dorénavant bien connues de tous. Chaque visiteur pourra avoir à cœur de visiter ce lieu de culture parisien avec une assurance raisonnable du maintien des conditions optimales de sécurité telles que le gouvernement le recommande:
Réservation obligatoire par internet de la plage horaire de visite 
Port obligatoire du masque tout au long de la visite 
Contrôle de la température à l’entrée 
– Mise à disposition de gel hydroalcoolique 
– Maintien d’une distance de 1 mètre avec les autres visiteurs
– Les groupes ne sont pas admis

Pour des raisons de sécurité, le nombre de visiteurs sera fortement réduit. Le personnel sera également équipé de masques et les comptoirs d’accueil de parois vitrées. De quoi donner envie de se déplacer pour une visite rafraichissante, comme un signe de liberté retrouvée dans un écrin de culture.

Communiqué de presse: Créé en 1795, l’Institut de France a pour mission de proposer aux cinq Académies (française, inscriptions et belles-lettres, sciences, beaux-arts, sciences morales et politiques) un cadre harmonieux pour travailler au perfectionnement des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucratif. Grand mécène, il encourage la recherche et soutient la création à travers la remise de prix, de bourses et de subventions (plus de 23 millions d’euros distribués chaque année par le biais de ses fondations abritées). Placé sous la protection du président de la République, il est également le gardien d’un important patrimoine, à commencer par le Palais du quai de Conti, quatre bibliothèques dont la bibliothèque Mazarine, ou encore de nombreuses demeures et collections qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le musée Jacquemart-André, le château de Chantilly, l’abbaye de Chaalis, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos.

Informations pratiques:

Musée Jacquemart-André – Institut de France
158 Boulevard Haussmann, 75008 Paris
www.musee-jacquemart-andre.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici