Les Molières 2017
Les Molières 2017 – Nicolas Bedos © Nathalie Guyon / France 2

 Molières 2017 : “Edmond” et les “Damnés” plébiscités – Huppert honorée

La 29e cérémonie des Molières s’est tenue lundi soir devant ses pairs à Paris au Théâtre des Folies Bergère pour récompenser le meilleur du théâtre public et privé. Nicolas Bedos a orchestré une  fois encore le show avec l’aisance et l’impertinence qu’on lui connait, multipliant les allusions décalées à l’actualité politique ainsi que quelques mots d’esprit et des vannes parfois bien senties ou chacun en a pris pour son grade.

“Qu’y a-t-il de plus centriste que Les Molières ?”, a t’il ironiser où contenter le théâtre public et le théâtre privé dans une même soirée relève du défi d’équilibriste.

Après une entrée en matière chantée très réussie se moquant des comédies musicales surjouées, quelques têtes de turc qu’il a plaisir à railler et une pique à l’adresse de  Delphine Ermotte PDG de France Télévisions “venue se distraire entre deux licenciements”, Nicolas Bedos  a déclaré ouverte cette nuit des Molières, saluant les “théâtreux” de France, “les derniers à attendre Godot, les derniers à savoir que la mouette n’est pas qu’un oiseau”.

“Edmond” d’Alexis Michalik  et “Les Damnés” d’après Visconti sont sans surprise les grands vainqueurs de la soirée avec respectivement 5 et 3 récompenses.

La pièce “Edmond” qui raconte le “making-off” de Cyrano de Bergerac remporte le Molière du meilleur auteur francophone vivant, du meilleur spectacle, du metteur en scène de théâtre privé et que deux de ses acteurs sur les douze que compte la troupe, Guillaume Sentou et Pierre Forest sont aussi honorés de la fameuse statuette. 

Quant à l’adaptation choc du scénario du film de Visconti qui a marqué l’ouverture du dernier festival d’Avignon, mise en scène par Ivo van Hove, cristallisant la descente aux enfers d’une grande famille d’industriels allemands gangrenée par le nazi, elle remporte trois Molières (meilleure pièce de théâtre public, meilleure création visuelle et meilleure comédienne pour Elsa Lepoivre).

Isabelle Huppert s’est vu remettre un Molière d’honneur des mains d’Ivo van Hove rappelant que seul l’avenir et les projets tiennent en vie, laquelle était à l’affiche du Théâtre de l’Odéon ces trois dernières années à Paris, dans “les Fausses confidences” mises en scène par Luc Bondy (2014-15) et dans “Phèdre(s)” (2016).

Par ailleurs l’ovni théâtral “Bigre”, petit bijou de décalage et de poésie est reparti avec le Molière de la comédie.  

LE PALMARÈS INTÉGRAL DES MOLIÈRES 2017 :

Molière d’honneur : Isabelle Huppert

Molière du théâtre public : Les Damnés d’Ivo Van Hove avec la Comédie-Française

Molière du théâtre privé : Edmond d’Alexis Michalik

Révélation féminine : Anna Cervinka pour Les Enfants du silence et Vania à la Comédie-Française

Révélation masculine : Guillaume Sentou (Edmond)

Molière de la comédie : Bigre de Pierre Guillois

Molière de la comédienne d’un spectacle de théâtre public : Elsa Lepoivre (Les Damnés à la Comédie-Française)

Molière du comédien d’un spectacle de théâtre public : Philippe Caubère (Le Bac 68)

Molière de la comédienne d’un spectacle privé : Catherine Arditi pour Ensemble de Fabio Marra

Molière du comédien d’un spectacle privé : Jean-Pierre Bacri (Les Femmes savantes)

Molière de l’auteur francophone vivant : Alexis Michalik

Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre public : James Thierrée pour La Grenouille avait raison.

Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé : Alexis Michalik

Molière de la création visuelle : Les Damnés d’Ivo Van Hove

Molières du spectacle musical : Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand d’Ali Bougheraba et Cristos Mitropoulos

Molière du jeune public : Dormir 100 ans de Pauline Bureau

Molière de l’humour : Vincent Dedienne

Molière « Seul en scène » : Emmanuel Noblet pour Réparez les vivants

NOS NOTES ...
Intérêt
Amaury Jacquet
Si le droit mène à tout à condition d'en sortir, la quête du graal pour ce juriste de formation - membre de l'association professionnelle de la critique de théâtre de musique et de danse - passe naturellement par le théâtre mais pas que où d'un regard éclectique, le rédac chef rend compte de l'actualité culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici