Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

L’histoire de Mustang se passe en Turquie. On pourrait presque dire que c’est un film documentaire sur la place des jeunes filles en Turquie. C’est le 1er long métrage de la réalisatrice Deniz Gamze Ergüven.
C’est l’histoire de cinq jeunes filles, orphelines, élevées par leur grand-mère et leur oncle. Cinq jeunes filles filmées au moment de leur adolescence.
Sortie le : 17 juin 2015
Durée : 1h37
Avec : Günes Nezihe, Doga Zeynep Doguslu, Elit Iscan…

Synopsis :

C’est le début de l’été.
Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.
La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.
Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

Mustang, un film de Deniz Gamze Ergüven

Bien sûr, Mustang est un film sur la jeune fille, la jeune femme, un film féministe mais surtout un film qui dévoile ce qui se passe actuellement en Turquie. Un pays qui ne reconnaît plus aucun droit à la femme et qui vit dans un conservatisme affligeant. Deniz Gamze Ergüven avoue écrire une partie de son autobiographie mais elle, contrairement à ses héroïnes, n’a pas eu la force de se rebeller immédiatement.

Ces très belles jeunes filles vont plus ou moins puiser en elles la force du cheval sauvage, d’où le titre du film.

Ces cinq soeurs vivent apparemment heureuses, dans un petit village à 1000 km d’Istanbul. Elles vont à l’école et semblent mener une vie normale jusqu’au jour où elles sont vues, dans la mer, avec des garçons, en train de jouer dans l’eau. Des jeux que font tous les enfants, tous les ados du Monde. Du coup, elles sont enfermées dans la maison, sont interdites de sorties et d’école.

Et leur famille ne pense plus qu’à les marier. En s’assurant, par tous les moyens, de leur virginité.

C’est un film terrible, qui m’a fait penser à Virgin Suicides, de Coppola, même si la réalisatrice s’en défend. La tension monte tout au long du film et on sent l’horreur arriver. Rien n’est vraiment dit ni montré, mais tout est ressenti profondément. Et le jeu des actrices est remarquable.

On ressort du cinéma choqué, assommé, sachant très bien que ce film n’est pas une fiction. Mais que tout est vrai et que cela se passe aujourd’hui, à quelques kilomètres de nos frontières.

Le film a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015 .

Un film à voir absolument !

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here