Nerve, un jeu sans conséquences ?

N_D23_5188.CR2
Nerve Copyright Studiocanal GmbH / Niko Tavernise

Nerve, un jeu sans conséquences ?

Adaptation d’un livre bien senti de Jeanne Ryan sur les dangers des réseaux sociaux, Nerve porte bien son nom. On a peur pour les protagonistes, on retient son souffle, on frissonne. Si nos nerfs tiennent, les leurs peuvent lâcher n’importe quand.

A la tête du film, un duo : Ariel Schulman et Henry Joost. Des inséparables du grand écran qui n’en sont pas à leur première coopération ! Viral, Paranormal Activity 3 & 4, Catfish… deux films d’horreur et déjà un premier sur les réseaux sociaux. Nerve s’attaque de nouveau à ce sujet qui leur est cher.
Des cours de lycées aux soirées alcoolisées, tout le monde parle de Nerve. Si vous rejoignez ce jeu en ligne, vous devez choisir : être un joueur ou un voyeur. Le joueur devra réaliser les défis lancés par les voyeurs avec, à la clé, de l’argent, toujours plus d’argent. Chaque nouveau défi va plus loin : de fous, ils deviennent risqués. Vee (Emma Roberts), une lycéenne discrète, se lance et rencontre Ian (Dave Franco) avec qui elle fera équipe pour tenter de gagner Nerve. Mais rapidement, tout devient hors de contrôle…
Le film est rythmé, il s’emballe rapidement et nous aussi. De défis en défis, Vee, devenue victime du jeu, tente de reprendre la main. Va-t-elle y arriver ? L’histoire, bien qu’extrême est réaliste et surtout, dérangeante. Le voyeurisme et les dérives d’Internet sont abordés de plein fouet.
Et nous, aurions-nous joué ? Cette question résonne chez les spectateurs notamment ceux issus de la génération internet. Oui, Vee, cela pourrait être nous. La célébrité, l’argent, l’adrénaline sont de puissants stimulateurs. Cette question est le fil directeur du film, elle est obsédante et tellement actuelle. Elle touche un des maux dominants de la révolution numérique : notre vulnérabilité dans ce monde ultra-connecté.

Certes, il s’agit d’un film typique pour adolescents et les réalisateurs usent de quelques ficelles scénaristiques évidentes pour captiver la cible. Les histoires d’amour et d’amitié, de courage et de réconciliation… tout y est sans grande originalité. Mais peu importe, ce ne sont que les ‘bonus séduction’ du film, son cœur, c’est le jeu Nerve. Notons également que les personnages sont souvent réduits à un trait de caractère principal – une manie américaine. Ainsi, Vee est une jeune fille plutôt coincée. Syd, sa meilleure amie, au contraire, est très dévergondée. Ils sont « décomplexifiés » donc plus accessibles. Et le dénouement, trop facile, est un léger bémol qui n’entame pas la réussite globale du film.

Alors, êtes-vous un joueur ou un voyeur ? Cette question sonne comme un avertissement. En écho à un drame récent. En mai 2016, Océane, 19 ans, s’est donnée la mort en direct sur Périscope. Un suicide suivi par de nombreux internautes. Les réseaux sociaux ont-ils ou non une part de responsabilité dans sa mort ? Et les internautes qui la regardaient ? Nerve prend parti. Nerve nous avertit.
En salle le 24 août 2016, il saura vous faire oublier que les vacances sont bientôt terminées.

[vc_text_separator title=”SYNOPSIS ET INFOS” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]


NerveEn participant à Nerve, un jeu qui diffuse en direct sur Internet des défis filmés, Vee et Ian décident de s’associer pour relever des challenges de plus en plus risqués et gagner toujours plus d’argent.
Mais bientôt les deux « Joueurs » s’aperçoivent que leurs moindres mouvements sont manipulés par une communauté anonyme de « Voyeurs ». Le jeu vire au cauchemar. Impossible d’arrêter…

Sortie : le 24 août 2016
Durée : 1h36
Réalisateur : Ariel Schulman, Henry Joost
Avec : Emma Roberts, Dave Franco, Emily Meade
Genre : Thriller

[vc_text_separator title=”BANDE ANNONCE” color=”custom” border_width=”5″ accent_color=”#1e73be”]

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

3 COMMENTAIRES

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here