Philippe Le Bel, une BD de Mathieu Gabella, Christophe Regnault, Valérie Theis et Etienne Anheim (Glénat / Fayard)

PHILIPPE LE BEL[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 5 mars 2014

Auteurs :   Mathieu Gabella (scénario),  Christophe Regnault (dessin), Valérie Theis (Conception) et Etienne Anheim (conseiller historique)

Prix : 14,50 € (56 pages)

Philippe Le Bel est l’un des deux premiers albums (l’autre étant Vercingétorix) ouvrant la nouvelle collection historique Ils On fait l’Histoire, projet associant les éditions Glénat et Fayard. Des récits qui s’attachent chacun à un personnage qui a marqué l’Histoire, retraçant sa vie en bande-dessinée. Historiens, scénaristes et dessinateurs ont ainsi collaboré autour de grandes figures comme Jaurès, Churchill, Napoléon, Mao etc… Au total c’est une trentaine d’albums qui sont en chantier, dont huit sortiront cette année 2014.

Résumé de l’éditeur :

Philippe IV de France, dit Philippe le Bel ou le « roi de fer », fils de Philippe III de France et de sa première épouse Isabelle d’Aragon, fut roi de France de 1285 à 1314. Derrière la légende du procès des Templiers et des rois maudits se cache un roi silencieux, secret et éminemment politique. Et les « affaires » qui émaillent cette époque suscitent les questions : Pourquoi le Temple ? Pourquoi la dévaluation ? Pourquoi ce conflit avec le Pape ? De l’étude de ces presque 30 ans de règne émerge finalement une volonté constante et tendue vers un but unique : la grandeur du royaume de France.

PlancheA_211540
Philippe Le Bel est un récit écrit par Mathieu Gabella (Idoles,  La Licorne, Mystère Nemo, 3 Souhaits, WW2.2,…). Un scénario élaboré avec la collaboration étroite d’Etienne Anheim, Maître de Conférences en histoire du Moyen Âge à l’université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines et Valérie Theis, Maître de Conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et directrice de l’UFR de sciences humaines et sociales. Deux pointures de l’Histoire pour un roi.

Comme dans Vercingétorix, le challenge du scénario est de retracer la vie de son personnage, en l’occurrence le règne de Philippe Le Bel (de 1285 et 1314). On assiste ainsi aux différentes guerres, politiques et religieuses, menées par ce roi qui n’avait d’obsession que la soumission de ses vassaux (et adversaires). Peu importait d’étendre le royaume : il fallait les soumettre par la force, sans expropriation confiscatoire, pour en faire des hommes soumis et redevables au roi de France.[pull_quote_right]Une belle réussite.[/pull_quote_right]

Le scénario fait des choix plutôt audacieux, en mettant en avant ses querelles avec la papauté qui animèrent son règne plutôt que la légende noire du procès des Templiers. On s’attache surtout à la personne du roi, à son tempérament pour tenter d’expliquer les raisons des décisions prises tout au long de sa vie. L’histoire de la BD est ainsi découpée par différentes dates qui ont marqué la gouvernance de Philippe Le Bel,  roi de France entre 1285 et 1314. Forcément, la narration fait des bonds dans le temps parfois rapides, ce qui rend le récit moins fleuve que celui de Vercingétorix, mais elle n’en demeure pas moins riche de détails historiques.

C’est par ailleurs Christophe Regnault (Chasseurs de Scoops) qui illustre l’album. Avec un trait aiguisé, il donne profondeur et  dynamisme aux scènes politiciennes, l’action n’étant qu’au second plan. Il parvient à donner de très intéressantes expressions aux visages, souvent colériques, des protagonistes qui s’affrontaient l’époque.

Philippe Le Bel confirme la qualité de la nouvelle collection Ils On fait l’Histoire. Une belle réussite.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here