Shadow Banking, tome 1 : une BD de Corbeyran, Frédéric Bagarry et Éric Chabbert (Glénat)

Couv_223175

Date de sortie : 3 septembre 2014
Auteurs : Eric Corbeyran, Frédéric Bagarry (scénario) et Éric Chabbert (dessin)
Prix : 13,90 € (48 pages)

Shadow Banking  est un thriller financier qui nous replonge quelques mois avant la crise financière de 2008. Une immersion dans le système financier mondial, en plein coeur de la Banque Centrale Européenne, proposée sur un scénario de Corbeyran (Metronom’, Les ThanatonautesLe Chant des StrygesUchronie[s]Back World, La Conjuration d’Opale) et Frédéric Bagarry (ancien trader et expert du monde de la finance), le tout illustré par Éric Chabbert (Uchronie[s], Black Stone, Nova Genesis, Docteur Monge).

Résumé de l’éditeur : 

2008, une crise financière d’ampleur inégalée frappe plusieurs grandes banques et des sociétés d’assurance américaines qui déposent le bilan. Les répercussions économiques sur le monde sont catastrophiques et des pays entiers font faillite… Quelques mois plus tôt, Mathieu Dorval, jeune diplômé de HEC fraîchement débarqué à la BCE, avec l’aide de Victor de la Salle, numéro 2 de l’institution européenne et également père adoptif de Mathieu, relève justement d’inquiétantes données à propos de la dette de la Grèce : le pays serait en situation de quasi-faillite depuis 2 ans ! Au fil de leurs découvertes, les deux hommes vont mettre le doigt dans un engrenage redoutable, les conduisant aux sources de la crise qui s’annonce et de ses protagonistes peu scrupuleux…

PlancheA_223175

Le duo CorbeyranBagarry livre avec ce premier album, Le pouvoir de l’ombre, un thriller palpitant rythmé par les dérives de la finance mondiale, telles qu’on peut les observer depuis le siège de la BCE. Les deux protagonistes principaux de cet épisode sont en effet le numéro 2 de la BCE et son plus proche collaborateur (qu’il considère comme son fils). Pris dans le scandale de la dette Grecque dont il vont faire la découverte malgré eux, les deux hommes vont vite devenir les cibles d’hommes de l’ombre armés et mal intentionnés… Shadow Banking désigne d’ailleurs ce système d’intermédiation financière regroupant des entités extérieures au secteur bancaire traditionnel (ainsi qu’on peut le lire dans un lexique récapitulatif à la fin de la BD).[pull_quote_right]”Une amorce bien exécutée, avec beaucoup de rythme.”[/pull_quote_right]

L’album permet de lancer les premières intrigues et de familiariser le lecteur avec quelques ficelles du métier (tout en lui faisant découvrir un peu de jargon financier). Une amorce bien exécutée, avec beaucoup de rythme, même si l’on aimerait en connaître un peu plus sur notre héros trader, Matz, qui paraît avoir quelques prédispositions pour combattre son ennemi invisible (ce qui met parfois en péril la crédibilité de l’histoire, par exemple avec l’épisode de l’ascenseur, qui surprend un peu). Mais il faut bien rêver.

Le style graphique d’Éric Chabbert est quant à lui assez classique. Son trait fin est agréable mais la coloration employée (par Luca Malisan) ne le met pas véritablement en valeur.

Shadow Banking promet cependant d’être une série passionnante, profitant de la grande expérience de terrain de Bagarry. A suivre avec intérêt !

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here