Sortie en DVD d’En Guerre, où Lindon y incarne la résilience pure.

Vincent Lindon, encore une fois impeccable dans la peau d’un homme prêt à tout pour défendre les siens.

En Guerre, le nouveau brûlot sur les conséquences de la mondialisation carnassière du duo Lindon/Brizé, sort en DVD/BluRay/VOD.

Ni d’une, ni de deux, Stéphane Brizé avance le menton fier comme son alter égo Vincent Lindon pour signer un nouveau film coup de poing après la franche réussite qu’était La loi du marché, récompensé à Cannes. Un uppercut cinglant au visage du tout puissant capitalisme quitte à passer pour un militant rouge vif. Ici, pas le temps de tergiverser, la multinationale allemande, Dimke, endosse très vite le mauvais rôle. Il faut dire que leur volonté de fermer l’usine de Perrin Industrie, et ainsi liquider 1 100 salariés, pour raison de trop faible rentabilité (mais rentabilité quand même !), alors que les dividendes de l’actionnariat continue à augmenter, passe très mal. Brizé dresse rapidement un tableau sans nuance et met en avant un Vincent Lindon omniprésent et incarné dans la peau du syndicaliste Laurent Amédéo, loin d’être le plus tranchant au début du film. On croit même y déceler de la fragilité et sentir un être, assez introverti, obligé de prendre les banderoles par la force des choses. L’assurance sans borne et les costards lissés du patronat en face appuient de manière indécente cette lutte qui s’entame sous les accords acides de guitares entêtantes, faisant ainsi monter crescendo l’intensité du récit.

En Guerre est un vrai tourbillon de sentiments condensés en deux heures de cinéma guérilla.

Même avec un tel portrait à charge du capitalisme globalisé, le spectateur ne peut qu’être pris d’empathie devant le choix des mots, la gestuelle et le phrasé empreints de ces syndicalistes, figures de proue d’un combat qui s’annonce perdu d’avance. Derrière ce brulot, Stéphane Brizé pousse à la réflexion sur notre quotidien, sur notre futur, sur les choix sociétaux qui doivent être fait pour ne pas voir toute la ruralité et l’industrie française aux abois dans quelques années. En guerre est aussi un pur condensé de cinéma. Jamais les coulisses d’une négociation syndicale n’ont été aussi bien retranscrites. Un bras de fer à couper le souffle où Vincent Lindon prouve encore par sa stature et sa sacrée gueule (ou gueule sacrée ?) qu’il peut tout jouer, mais encore mieux, incarner la résilience et la lutte contre les injustices comme dans le déjà très fort Welcome. L’un des plus grand acteur de sa génération qui n’hésite pas à utiliser son talent pour nous éclairer régulièrement sur les dérives de notre société “moderne”.

En guerre sort le 2 octobre en Bluray, DVD et VOD. Le duo Lindon/Brizé continue leur lutte sans répit contre le rouleau compresseur capitaliste, remettant sans cesse l’humain au centre des réflexions. En bonus, les commentaires du réalisateur vous aideront à disséquer un peu mieux les négociations sans merci qui constituent le cœur du film.

SYNOPSIS ET INFOS

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte‑parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.

Sortie DVD : le 2 octobre 2018
Durée : 1h53
Réalisateur : Stéphane Brizé
Avec : Vincent Lindon, Mélanie Rover, Olivier Lemaire, Bruno Bourthol, Valérie Lamond
Genre : Drame
Distributeur : Diaphana vidéo
Prix : à partir de 19,99 € (DVD)
Acheter : sur fnac.com

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Jean-Marie Siousarram
Manipulateur de mots pour la presse web depuis quelques années. Cinéphage compulsif, féru de culture en tout genre, de voyages, de musique électronique, de foot. Rejeton de Chaplin, Hitchcock et Fincher.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here